13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 11:54

 .

Bernard Kouchner, a affirmé que le représentant de l'ONU à Haïti ferait partie des victimes du séisme et peut-être même toute la délégation à la suite de l'éffondrement de leur immeuble.
Selon des informations récentes, 1400 Français vivraient actuellement à Haïti. L'aide internationale s'organise peut à peu, dans un pays où toute possibilité d'intervention devient problématique à cause d'une désorganisation endémique, compliquée par le règne des gangs.


Seisme à haiti
 -Selon les sismologues, ce séisme de force 7 serait dû à un décrochement latéral :la plaque américaine serait venue glisser sous la plaque caraïbe.

plaques techtoniques



Les plaques tectoniques dans le Monde
  

« COMMENT FONCTIONNE LA TECTONIQUE DES PLAQUES ? 

 

Sous l’écorce terrestre, bien que le phénomène reste invisible à l’œil nu, les plaques géologiques sont en mouvement continu, ce qui explique le phénomène de dérive des continents. Ce travail de l’écorce de la terre  peut se faire sur des millions, voire des milliards d’années. Ainsi, tout au début,  l’Europe, l’Asie, l’Amérique et l’Afrique ne formaient qu’un seul et même bloc. Si les plaques se sont éloignées, comme c’est le cas dans la dérive des principaux continents, elles peuvent également se rapprocher, se chevaucher, glisser l’une contre l’autre ou peut-être même sombrer (légende de l’Atlantide).

Quand nous savons que le noyau de la Terre est en fusion et que les couches sous-jacentes sont travaillées par cette énergie qui ne demande qu’à se libérer, il semble alors naturel que les éruptions volcaniques ou les tremblements de terre se manifestent de façon épisodique.

 

La sismologie

 

C’est une science récente, qui n’apparaît qu’en 1889 ; avec les premiers enregistrements sismiques. Mais c’est une constatation a postériori, car les séismes, difficilement prévisibles,  ne peuvent être anticipés que quelques semaines, voire que quelques jours avant qu’ils ne se produisent. Les prévisions se font grâce à des enregistreurs  sismographiques,  placés dans des régions à risque mais aussi de façon beaucoup moins scientifique, bien que totalement fiable, par l’observation du comportement des animaux.  La sismologie ne s’est constituée en tant  que science qu’après le tremblement de terre de San Francisco en 1906.

 

Les zones les plus exposées du globe terrestre


 
L’Eurasie,

L’Amérique du Nord et du Sud (la plaque Pacifique)

Les Caraïbes

L’Arabie

L’Afrique

L’Inde

Les Philippines

L’Antarctique

L’Australie

 

  Les tremblements de terre

 

Le déplacement de la plaque Atlantique est à l’origine de la séparation des continents Africains et Américains. Et la plaque Pacifique crée des tremblements de terre et des irruptions dans l’Asie de l’Est.

La région du Sichuan, située au centre de la Chine, est proche des plaques eurasienne et indienne, qui en se déplaçant vers le Nord,  ont crée la chaîne himalayenne. Mais les violents tremblements de terre, survenus en Chine le 12 Mai 2008 dans la région du Sichuan, auraient été  provoqués par le glissement du plateau tibétain. Le nombre exact des victimes de ce  séisme récent  n’est pas encore connu. Et le dernier,   aussi grave, date de 1976,  à Tangshan, et avait causé 242.000 morts. En 1927, un tremblement de terre au centre-ouest de la Chine avait déjà occasionné  200.000 morts. Dans une région limitrophe au XVIème siècle un séisme aurait également fait 800.000 morts. 

 

Le Japon se prépare, lui aussi, à subir un séisme de grande magnitude, et essaie de limiter les dégâts à venir par la multiplication de constructions antisismiques et d’exercices d’évacuation de la population des zones les plus exposées (Tokyo).

Un séisme survenu le 16 juillet 2007 avait occasionné onze morts et plus d’un millier de blessés. Mais cela aurait pu être plus important  car le plus grave dans ce genre de séisme restent les risques collatéraux : l’épicentre était situé près des villes de Kashiwasaki et de Shika, abritant d’importantes installations nucléaires. Mais de simples ruptures de canalisations de gaz auraient pu également causer des explosions et des incendies en série (...)»

 
Extrait de Dossier publié dans le mensuel  Le Lycéen en Juin 2008, par Chantal Sayegh-Dursus

Partager cet article

Repost0

commentaires

Didier esprit de fée 24/01/2010 22:25


Le problème dans ce pays c'est qu'il n'y a pas d'état
ou un  état corrompu
il y a plus de sable que de ciment dans les constructions alors.......
bonne soirée Marcha


Marcha 24/01/2010 23:12


D'accord avec toi. C'est toujours le profit à tout prix. Car il y a des riches à Haïti, on a pu les voir à la télé.


L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives