25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 22:44


BRIC leaders in 2008

 

 

 

Parmi les pays émergents, les pays de la BRIC [le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine], sont ceux qui sont pressentis à moyen terme pour supplanter les anciens pays industrialisés, tels le Japon, les États-Unis et l’Union Européenne ; et ceci bien avant 2050.

 

 Ce nom de BRIC leur a été donné lors d’une thèse de la Banque d’Investissement Goldman Sachs, qui fit  cette prévision ; estimant que ces 4 pays représentent 43 % de la population mondiale  et qu’ils se partageront bientôt tous les produits manufacturés et les services  et accapareront toute l’énergie, les matières premières et essaieront de contrôler  l'essentiel des ressources alimentaires mondiales.

 

Pour le Brésil, Lula da Silva fut le premier président socialiste élu en 2002. Son mandat a été renouvelé  en 2006. Et il se terminera en octobre 2010, comme le prévoit la Constitution Brésilienne.

En mars 2010  la taille de l’économie du Brésil a dépassé celle du Canada 1 572 milliards US contre 1 510 milliards US. L’inflation n’est que de 0,8% par an. Bien que la richesse par habitant soit très inégalement répartie, la classe moyenne représente cependant la moitié de la population du Brésil. Et le pays, membre du G20, investit actuellement 5% de son PIB dans l’éducation.

C’est le 4e exportateur mondial de produits agricoles derrière les Etats-Unis, les Pays-Bas et la France. Il  assure progressivement sa prédominance dans ce secteur en développant un puissant complexe agro-industriel, et est devenu un  grand producteur d’éthanol.

Le Brésil fait également partie du Mercosur avec l’Argentine, le Paraguay, l’Uruguay et le Venezuela, marché commun de la zone Amérique latine, où il occupe une position dominante. 

 

La Russie, elle,  avec à sa tête Dmitry Medvedev, est l’un des pays les plus industrialisés du G8, et ses ressources en énergies fossiles et minières sont considérables; en tant que premier producteur mondial de gaz naturel et second en matière de pétrole.

Mais la privatisation accélérée ainsi que la dernière crise financière ont augmenté la paupérisation du pays, ce qui a entraîné un taux important de mortalité, due aux déremboursement des soins de santé. Mais la politique d’intervention de l’Etat, pour les secteurs de l’industrie jugés stratégiques [10 milliards de dollars] ainsi que l’utilisation des réserves bancaires lors de la crise financière, ont permis de maintenir son économie à flot. Bien que  la corruption, héritée de l’ère soviétique reste un frein majeur à son développement économique.

Le pays dispose également de 200 milliards d’hectares de terres cultivables, ce qui rend l’agriculture intensive non nécessaire et le prémunit ainsi des pénuries alimentaires comme celles connues à  l’époque de la gestion soviétique. Ses principales cultures sont le blé, la betterave, la pomme de terre et l’orge. Et elle a l’une des plus grandes réserves de bois du Monde, et est également un très gros producteur laitier.

La création d’une classe moyenne dynamique, qui s’équipe, en fait un marché intérieur et importateur très dynamique.

 

Second pays le plus peuplé du Monde après la Chine, l’Inde, avec  Manmohan Singh, est entrée dans le Monde des grands défis mondiaux en envoyant le 22 janvier 2007 sa première capsule spatiale, dans l'espace, pour une mission qui a duré 12 jours.

C’est aujourd’hui la 12e puissance économique mondiale et le premier exportateur de médicaments génériques du Monde.

Dans le domaine informatique, elle se  place dans les premiers pays du Monde. Et par son dynamisme économique elle sera le principal concurrent de la Chine dans les prochaines décennies.

La production cinématographique indienne [Bollywood] dépasse maintenant celle d’Hollywood.

De plus son armée de l’air est la quatrième mondiale, après celles des Etats-Unis, de la Russie et de la Chine.

Mais l’Inde souffre encore de pratiques d’un autre temps visant à éliminer les bébés de sexe féminin ; ce qui a contraint de nombreux hommes au célibat forcé. Bien que dans les classes moyennes indiennes, la famille idéale soit maintenant de deux enfants : un garçon et une fille. Et c’est également l’un des pays les contaminés  par le virus du sida avec  2, 5 millions de séropositifs.

 

La Chine en entrant dans l’Organisation Mondiale du Commerce en 2001 a acquis les clés de son insertion dans l’économie mondiale. Elle est devenue l’usine du Monde grâce au faible coût de sa production. Mais cela a créé un exode rural sans précédent et la suppression et l’expropriation de nombreuses terres agricoles a jeté de nombreux paysans dans une pauvreté extrême. De plus l’irrigation à outrance, due à l’agriculture intensive a épuisé des nappes phréatiques non renouvelables. Ce qui laisse à présager de grandes famines à venir, ou du moins l’obligation qui lui sera faite d’importer la majorité de ses  denrées alimentaires.

Grâce à son savoir faire, maîtrisé grâce à la sous-traitance, elle prévoit de devenir le premier marché du luxe mondial. Son dirigeant actuel est Hu Jintao.

 

Les quatre pays de la BRIC, avec d’autres alliés naturels, tels l’Afrique du Sud ou le Mexique, tiennent les clés du Monde économique et culturel de demain. D’ailleurs les principales Ecoles de Commerce Nationales exigent déjà de leurs étudiants de maîtriser , lors des concours d’entrée, une seconde langue, tel le Russe ou le Chinois.

 

 

 

Chantal Sayegh-Dursus 

 

 

Articles précédents:

 

  Économie : Les pays émergents sur l’échiquier mondial

 

 Articles postérieurs :

 

 

http://www.actu-fraiche.com/article-actualites-internationales-inde-le-chemin-vers-l-education-52041494.html

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives