5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 13:41


Logo Danone-yaourt


Le Crédit Agricole a créé la Fondation Grameen Crédit Agricole



 
Le Crédit Agricole s’est engagé pour 14 millions d’Euros dans 10 pays. Sa clientèle est majoritairement composée de femmes vivant en Afrique transsaharienne. Le reste des emprunteurs est Cambodgien ou Kosovar. Le dispositif se fait par le biais d’une Fondation créée en Septembre 2008, la   «  Fondation Grameen Crédit Agricole », de droit luxembourgeois.

      Sur les 8,8 milliards de dollars prêtés par la Fondation, 7,8 milliards ont déjà été remboursés.

     Mais la Banque est également partie prenante dans le développement durable, en entrant par exemple dans le Capital de « La laiterie du Berger »  au Sénégal.

      Cependant avec la crise et le rétrécissement du crédit, elle chercherait des investisseurs pour des « placements à caractère social ».


Danone a créé Danone Communities


Danone s’est également investi dans cette laiterie du Nord du Sénégal, aidant les éleveurs Peuls à écouler leur production, par le biais d’un fonds appelé  « Danone Communities », qui dispose de 20 millions d’Euros. Le groupe Danone a investi 840.000 euros dans La Laiterie du Berger,  sous forme de participation au Capital, à hauteur de 25%. La laiterie fabriquant des yaourts, Danone a du s’adapter au marché local pour la présentation du produit, conditionné en sachet individuels de 50 grammes à 8 cts d’Euro, ou en paquet familial d’un kg, mais aussi en seau. Une présentation à l’Occidentale aurait multiplié le prix du produit par 12. Le Yaourt s’appelle «  Dolima » [Donne-m’en plus]. Danone envisagerait d’étendre ce savoir faire à d’autres pays en voie de développement.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lumieres contemporaines 05/02/2010 15:50


Cette générosité cache bien des choses en réalité. La somme qu'investit Danone n'est rien par rapport à son chiffre d'affaire et aux économies qu'ils fait par le biais des licenciements et des
délocalisations


Marcha 05/02/2010 21:40



Je ne pense que ce soit de la générosité. Ils essaient simplement de garder leurs anciens marchés. Car je crois que la France s'est rendu compte, mais un peu tard, qu'elle ne peut
pas vendre un produit au même prix à un individu avec un revenu mensuel de 60 € qu'à un smicard français qui gagne 8,86 € de l'heure. Le problème c'est que les Chinois eux l'ont tout de
suite compris. Donc ils sont maintenant bien implantés dans tous les pays du tiers monde. Le déficit de notre balance commerciale va encore plonger et rester dans le rouge. Sur ces paroles
optimistes à demain.



L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives