7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 22:09



SOURCE DOUANES

 

 

Selon les chiffres des Douanes, la balance commerciale française qui avait accusé un déficit de 55,14 milliards d’euros en 2008, s’est légèrement réduite en 2009, à 43,03 milliards. Cette compétitivité supérieure est principalement due à la facture énergétique, légèrement en baisse et à  un accroissement des ventes de voiture neuves grâce à la prime à la casse, ainsi qu'à d'autres facteurs moins préhensibles. Car c’est la sixième année consécutive que la balance commerciale française se trouve dans le rouge.

 

Et au sein de l’OCDE  [l’Organisation de Coopération et de Développement Economique], la compétitivité de la France s’est également légèrement améliorée, car la France est encore bien placée grâce à certaines industries de pointe. Mais seulement 10% de ses ventes se font en Chine et  64%  dans les pays de l’Union.

 

http://www.lesechos.fr/info/france/020349402465-la-balance-commerciale-et-la-competitivite-de-la-france-ont-cesse-de-se-degrader-en-2009.htm

 

L’OCDE  rassemble  31 pays :

L'Allemagne, l'Autriche, l'Australie, la Belgique, le Canada, la Corée, le Danemark, l'Espagne,  les Etats-Unis, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Islande, l'Italie, le Japon, le Luxembourg, le Mexique, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal,  la République Slovaque, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède, la laSuisse et la Turquie.


Profil statistique de la France jusqu’en 2030 (pages 1 et 2) :


http://stats.oecd.org/Index.aspx?DatasetCode=CSP2009


Balance du commerce  international des pays hors ou dans l’OCDE :



http://stats.oecd.org/Index.aspx?DatasetCode=CSP2009

 

Pour améliorer sa balance commerciale, la France qui est aussi bien placée que l’Allemagne pourrait être plus pugnace dans la conquête de nouveaux marchés, notamment dans les pays émergents. La non-compétitivité de la  France en matière de salaires et de temps de travail est une vision erronée, dans la mesure où les Allemands travaillent moins que les Français et pour des salaires supérieurs.  

 

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/03/04/blank/key/lohnstruktur/interloehne.html

 

Si la balance commerciale de l’Allemagne est fortement excédentaire depuis plus d’une décennie, c’est que  le pays s’est simplement  tourné résolument, et ceci dès le début, vers les marchés de l’Europe de l’Est, où elle fait actuellement  10% de ses exportations. Et sa pénétration du marché chinois et indien augmente chaque jour d’avantage, bien que le coût de la main d’œuvre  là-bas y soit 7 dix millième moins cher. Car les industries de pointe les plus sensibles sont restées en Allemagne, puisque la devise  de l'industrie allemande est :


«  On achète des produits allemands parce qu’ils présentent un bon rapport qualité-prix, car seul les Allemands les fabriquent ».

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lumieres contemporaines 08/02/2010 10:44


Donc l'idée du temps de travail réduit permettant une meilleure compétitivité fut la bonne jadis. L'Allemagne est un parfait exemple. En France il sera impossible d'avancer dans ce sens tant que le
gouvernement actuel et le MEDEF continueront à diriger la barque.


L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives