5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 22:51

PLAN ACTION

Le réseau « Sortir du Nucléaire », fédération de 872 associations se mobilisera le Lundi 8 mars 2010 à Paris. Son Directeur Philippe Brousse dénonce l’hypocrisie de séparer le nucléaire civil du nucléaire militaire :


 
« Sortir du nucléaire » dénonce une conférence internationale à Paris pour la promotion du nucléaire


Les 8 et 9 mars prochain, Paris accueillera une conférence internationale pour inviter 65 pays à se doter de la technologie nucléaire, organisée avec le concours de l’OCDE. Ouverte par Nicolas Sarkozy et animée par le Directeur Général de l’AIEA, son objectif affiché est de « promouvoir l’usage pacifique et responsable de l’énergie nucléaire », tout en dissuadant de se tourner vers des applications militaires.

    • Le Réseau « Sortir du nucléaire » souligne la duplicité des autorités françaises. Celles-ci propagent une distinction artificielle entre un nucléaire civil « pacifique » et un nucléaire militaire à réserver à un club fermé.

Le nucléaire « civil » est un alibi facile pour camoufler l’enrichissement de l’uranium à des fins militaires. Cet enrichissement est en effet une étape indispensable pour fabriquer tant le combustible des centrales que la matière fissile des bombes. La communauté internationale elle-même reconnaît implicitement cette faille : pourquoi, sinon, s’offusquer de la volonté de l’Iran de posséder sa propre usine d’enrichissement ?

Enfin, rappelons-nous que la France a elle-même aidé certains Etats (Israël, Irak, Afrique du Sud) dans leurs tentatives pour se doter de la bombe [1]. A quelques mois de la révision du Traité de Non Prolifération, la tenue de cette conférence est une véritable provocation. Tant qu’il y aura des centrales, il y aura des bombes !

    • Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce les risques que la France fait courir au monde entier en cherchant à propager la technologie nucléaire.

De la pollution générée par les mines d’uranium à l’héritage empoisonné des déchets radioactifs, du risque permanent d’accident à la menace terroriste, le nucléaire représente un danger global.

Au-delà des risques majeurs qu’elle comporte, cette technologie est totalement inadaptée pour répondre aux grands enjeux énergétiques et environnementaux actuels, notamment l’épuisement des ressources et le changement climatique.

    • Enfin, ce grand raout atomique n'est-il pas une tentative désespérée de faire oublier les difficultés de la filière nucléaire française ? En effet, malgré les discours de relance, la production d’électricité nucléaire mondiale est en déclin [2], et l’industrie nucléaire française en pleine déconfiture. Les chantiers de l’EPR connaissent des déboires permanents, et les investisseurs ne s’y trompent pas : le nucléaire est un puits sans fond !

Le Réseau « Sortir du nucléaire » appelle les Etats participants à la lucidité, et à se tourner vers d’autres options sûres et prometteuses (efficacité énergétique, énergies renouvelables) plutôt que vers une technologie dangereuse et coûteuse. »

Conférence de presse et action : lundi 8 mars à 11 h, Place de Colombie - Paris 16e (accès : RER C, arrêt Henri Martin)

 

 (Communiqué de Presse du Réseau "Sortir du Nucléaire")

 

hhttp://sortirdunucleaire.org/

https://echanges.sortirdunucleaire.org/file.php/13/Plutonium12Pweb.pdf

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Christian dutasta 28/06/2011 16:22



Sortir du nucléaire d'accord, en douceur sûrement, il est prouvé que l'énergie éolienne ne suffira pas, la biomasse non plus, alors ? Changeons nos habitudes c'est mieux, mais on conteste
beaucoup. A ce jour il y t'il dans notre France des sites hydroélectrique? Vaste débat.


Christian Dutasta


 



Actu-fraiche 29/06/2011 02:01



BONNE REFLEXION



Eolia Green 06/03/2010 11:32


Le sujet du nucléaire est un peu un sujet à controverse chez les écologistes, disons que la seule solution énergétique qui pollue le moins soit le nucléaire. Et quand je parle de solution, je parle
de vrai solution car les énergies représentent que 3% de notre énergie actuel alors que le nucléaire représente 20% et que si le pétrole et le gaz venait à se réduire, on favoriserait le nucléaire.
Les états-unis ont depuis longtemps investit dans cette alternative. 

L'énergie et le développement durable posent un réel problème au scientifique, il y a jancovici qui a fait des vidéos conférences sur internet. Par contre, Jancovici est souvent critiqué par son
trop de confiance en lui. 


Joke 06/03/2010 08:16



En France, aujourd'hui, investir dans l'isolation de son logement est de loin la façon la plus efficace de réduire sa
facture de chauffage.


Quel rapport avec "sortir du nucléaire" ?


Partout dans le monde, les deux "commodités" (1) auxquelles tiennent ou aspirent  les hommes sont l'eau et l'électricité.


Dans tous les pays, les quelques maisons ou immeubles qui représentent le top du top en matière d'isolation, les
maisons "passives", ont obligatoirement un système de chauffage prêt à prendre le relai lorsque les panneaux solaires ne bénéficient pas d'une lumière suffisante, par exemple, et ce système de
chauffage est TOUJOURS électrique.


Au prix actuel de l'électricité, avec les tarifications jours-nuit, ce qui s'appelait "tempo", etc. le chauffage électrique
est ce qu'il y a de moins cher quand on ne peut installer des systèmes de pompes à chaleur ou que l'on ne peut pas disposer de bois par cher.


Et la perspective d'une Taxe Carbone qui ne concerne pas l'électricité est un "signal fort" du gouvernement
français pour encourager le recours à l'électricité.


Car l'électricité nucléaire ne dégage pas de gaz à effet de serres, c'est là le problème !


Au lieu de focaliser sur le seul "réchauffement climatique", les économistes, parmi les écologistes, englobent la
lutte contre le réchauffement climatique dans la défense des BIENS COMMUNS MONDIAUX – eau, la forêt, l'air, la mer, etc.


Depuis toujours "on" a considéré que ces BIENS COMMUNS MONDIAUX étaient d'accès LIBRE et
GRATUIT.


Combien coûterait l'électricité nucléaire si EDF était tenu de REFROIDIR 
l'eau à la sortie des centrales pour ne la remettre dans la Loire ou le Rhône qu'à la température où elle a été puisée en amont ?


Combien coûterait l'électricité nucléaire si EDF devait assurer le stockage des "déchets" en France, en toute sécurité, et
provisionner le gardiennage des lieux de stockage et leur entretien pour plusieurs milliers d'années ?


Combien coûterait l'électricité nucléaire si les lignes de transport du courant devaient toutes être enterrées
?


Etc.


Les dégâts faits à l'environnement doivent se payer à leur juste prix. L'accès aux BIENS COMMUNS MONDIAUX
n'est pas libre et gratuit.


Si nous portons très haut cette exigence, l'électricité nucléaire ne sera plus la moins chère des sources
d'énergie.


 


 


 


 


 


(1) Équipements qui apportent à une habitation, un immeuble, un quartier, le confort en rapport avec les
modes de vie convenant à notre époque.
(Anglais: utilities).



L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives