19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 22:47


LOGO BCE

 

 

 

La crise grecque a montré les lacunes de la BCE. Mais la création d’un Fonds monétaire européen, ayant une fonction d’entraide pour les pays de l’Union européenne en difficulté nécessiterait une modification du traité européen. Ce que la France et L’Allemagne sont réticentes à promouvoir. L’Allemagne, elle, préférerait une coordination économique de surveillance des pays faisant partie de la zone euro.


 

La Banque Centrale Européenne ne peut  pas, en l’état, se substituer au FMI, tout simplement parce que l’objectif principal et unique de la BCE est de maintenir le Taux d’inflation en dessous de 2% dans la zone euro. Les altermondialistes lui ont d'ailleurs reproché de ne point  s’intéresser au taux de chômage par pays, et encore moins aux problèmes de croissance économique que peuvent rencontrer certains pays de l’union.



Donc seul un Fonds Monétaire Européen pourrait y surseoir, mais beaucoup le voient comme un moyen d’organiser la faillite d’un pays à l’intérieur de la zone euro, car le traité européen ne prévoit pas pour l’instant qu’un pays en difficulté puisse en sortir ; et c’est toute la fragilité de l’édifice qui est ainsi pointée du doigt.


La zone euro a cru trop vite et surtout sans contrôle,  car elle a permis à des pays ayant besoin d’un certain temps d’adaptation d’y entrer, sans en connaître les règles de bonne gouvernance économique ; hypothéquant ainsi leur possibilité de flexibilité face à la crise, et surtout en faisant abstraction de leurs problèmes de croissance spécifiques.


Articles précédents:

Finance : La Grèce a décidé de réagir

Finance : Auront-ils l’Euro ?

Finance : Un répit pour la Grèce

Finance : Va-t-on vers une dévaluation de l'euro

Finance : Ils ne comprendront jamais

Finance : L'euro entraine la Bourse de Paris à la baisse


 
 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Joke 20/03/2010 09:42



En France, singulièrement, on refuse aux institutions communautaires (donc à la BCE) tout pouvoir qui mettrait un tant soi peu en cause "notre souveraineté nationale".
Puis on stigmatise l'Europe "qui n'a pas éré capable de prendre les mesures qui s'imposaient".
Mais, mes chers compatriotes, soyez rassurés.
Il n'y a rien de grave.
Le ridicule ne tue pas.



L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives