10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 22:21


LE DRAPEAU FRANCAIS

 


Alors que l’Amérique est fière de son drapeau et de faire partie d’une seule nation, bien que subdivisée en 52 états, la notion d’identité nationale est toujours restée très floue en France et ne se manifeste que lors de guerres ou de célébrations.
 
Et il ne viendrait pas à l’idée des Français, contrairement aux Américains, de mettre un drapeau devant leur demeure.


Il est vrai que la blessure de la seconde guerre mondiale avec le salut au drapeau et les trois principes «  Travail, Famille, Patrie » reste encore vivace dans la mémoire de tous ceux qui l’ont vécue, ou du moins en ont entendu parler. Ce qui fait que le drapeau brandi est resté, aujourd’hui encore en France, l’apanage de l’extrême droite.



Le Ministre de l’identité nationale et de l’immigration, Eric Besson,  a lancé le débat sur le thème de l’identité nationale le 2 novembre 2009. Cela  a donné lieu à 350 réunions publiques, avec 55.000 contributions où le sujet à été très largement épuisé.



 
Il en a résulté que les Français savaient qu’ils étaient Français. Et beaucoup de non-dits ont été exprimés. Mais cela a surtout révélé qu’il existait des Français de seconde zone.  


Eric Besson a ensuite soumis certaines propositions au Premier Ministre François Fillon, qui doivent être encore débattues avec les membres du gouvernement :


·         Choisir l’application très stricte de sa religion à la laïcité de la République pouvait être considérée comme un signe de non intégration.  

·         Recentrer l’instruction civique sur la notion de nation.

·         Un carnet de jeune citoyen, remis peut-être avec la carte électorale ou dès le primaire.

·         Le drapeau national flottant devant les écoles.

·         Un service civique obligatoire pour les jeunes

·         (…)



Mais aussi des mesures qui concernent  l’immigration et la mise à l’épreuve des personnes désirant acquérir la nationalité française :


·         Pouvoir s’exprimer en Français

·         Accepter les trois principes de la République

·         Devoir signer une Chartre des Droits et Devoirs vis-à-vis de  l’Etat français.

·         (…)



Il en suivra des propositions de lois qui devront être soumises au Sénat avant la fin du premier semestre 2010.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ange 20/02/2010 12:11



Le service civique est une bonne idée mais il faudrait aller plus loin. Une idée intéressante pour améliorer le civisme : http://www.defnat.com/pdf/dosse.pdf



Marcha 20/02/2010 14:21


Je suis allée sur votre texte en PDF, très intéressant. Je crois que je vais l'imprimer.
 Et à bientôt peut-être. N'hésitez pas à revenir.
Je me rends tout de suite sur votre blog afin d'y jeter un coup d'oeil.


Lumieres contemporaines 11/02/2010 11:09


Sur le principe j'adhère. En revanche sur le fond, j'espère que tout sera fait sans aucune dérive. Le problème des français avec le principe de la nation s'est accentué avec la gauche des années
80, qui au nom du multiculturalisme, l'a abandonné à l'extrême-droite.

Il y avait un modèle, l'assimilation, que la gauche et SOS racisme ont écrasée au profit du droit à la différence qui a atteint vite ses limites. Aujourd'hui il n'est plus question de se dire
comment devenir français mais comment être fier de ses origines. Au nom de cette fierté, on agresse les autres car ils ne ressemblent pas aux autres.

En ce qui me concerne, je ne fais aucune différence entre un mouvement d'extrême-droite, le bloc identitaire qui fait l'apologie de la race blanche et des jeunes de cités qui scandent "nique ta
race". Sans oublier des milliers d'algériens qui après la victoire de leur équipe nationale ont scandé "Vive l'Algérie, Sales français". Mais au lieu de combattre cela on a passé le temps à
culpabiliser et à diaboliser tout le monde. Les deux camps sont ouvertement racistes.

Moi-même étant de sang-mêlé (père franco-créole et mère indienne d'asie), j'ai fait le choix de m'assimiler à la culture français et de me sentir français dans un pays où je suis né et où toute ma
vie s'est faite. Ce qui ne m'empêche pas d'aiguiser mon esprit critique si besoin est (Lumières contemporaines m'aide en ce sens) Cette fierté que je ressens de me sentir français ne touche pas
l'ensemble des gens qui voient comme un drame le fait de ne pas mettre en avant leur culture.

Personnellement, je pense que l'identité nationale est utile mais à condition de ne pas en faire un outil de propagande électoral et xénophobe.


Marcha 11/02/2010 15:11


Et le fait d'avoir créé un Ministère de l' Identité Nationale et de l'immigration a donné du grain à moudre aux deux camps


Autre Vue 11/02/2010 10:53


Il n'est pas plus mal de connaître quelques mots de français afin de faciliter une intégration dans la vie sociale. Rappeller que nous avons certaines règles qui ne peuvent être bafouer !
Eh oui, la burka, même bleu blanc rouge, c'est pas encore le top comme photo sur la carte d'identité


Marcha 11/02/2010 15:03



Tout à fait, la séparation de l'Église de l'Etat pour la création d'un État Laïc, ouvert à tous, et donnant une protection à tous, quelque soit sa religion, ne peut connaître aucune
régression  .



L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives