17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 21:53

CPJ's worldwide survey


Selon l’enquête annuelle du  CPJ [Le comité de protection des journalistes], 71 journalistes auraient été tués en 2009, alors qu’ils essayaient d’exercer leur métier.  Vingt trois en Philippines, neuf en Somalie, quatre en Iran, quatre au Pakistan, six au Mexique et tous les autres dans des circonstances non encore élucidés. Mais ce chiffre est en très net retrait par rapport aux années précédentes.


Les plus chanceux restent ceux qui sont torturés ou simplement emprisonnés.   


Les pays les plus répressifs sont la Chine, l’Iran et Cuba.


La plupart de ces journalistes étaient des précaires, free-lances ou pigistes, car dans certains pays la tenue même d’un Journal peut mettre en danger de mort. Donc le m étier est exercé sous le manteau, et souvent avec un numérique, voir un téléphone portable en guise de caméra. C’est ainsi que parmi les 136 journalistes emprisonnés,  68 sont  blogueurs et accusés de délit d’opinion et de communication d’informations non autorisées.



Mais de nombreux journalistes perdent également la vie quand ils sont en mission à l’étranger, afin de  couvrir une guerre ou des évènements ; comme la journaliste canadienne Michelle Lang au Pakistan.



Le CPJ  qui recueille les informations dans tous les pays où la liberté de la presse est menacée est une ONG américaine fondée en 1981, qui  travaille conjointement avec l’Unesco et s’occupe des régions : Amériques, Asie, Moyen-Orient, Afrique et Europe et couvre 135 pays avec son bulletin semestriel «  « Dangerous assignments ».



Sa mission :

·         « Promouvoir et défendre le droit des journalistes à poursuivre leurs activités sans peur de représailles physiques ou juridiques.

·         Défendre le droit universel des personnes à recevoir des informations libres de toute censure »


http://www.cpj.org/



Partager cet article

Repost0

commentaires

Lumieres contemporaines 18/02/2010 22:42


Zut j'ai vu que mon commentaire est apparu trois fois. Sinon, juste une petite précision : en France, il y a des
journaux qui ne reçoivent aucune aide publique : Le Canard Enchaîné, L'Humanité, Marianne, Siné Hebdo et Charlie Hebdo. Ce n'est pas plus mal dans un sens sur un point de vue de
l'indépendance.


Marcha 19/02/2010 01:01


C'est vu, j'en ai mis deux à la corbeille.
Tu as raison, tous ne reçoivent pas l'aide publique et tant mieux, car ils n'auraient pas toute la liberté qu'ils ont.
Et certains journaux  comme le Canard, ne mettent pas de pub non plus, pour la même raison.
Au fait, cette histoire de pas de pub à la télé semble être passée à la trappe, du moins à ma connaissance.


Lumieres contemporaines 18/02/2010 09:37


Au Maroc, "Le journal Hebdomadaire", criblé de dettes, a même du mettre la clef sous la porte. Ce journal avait pour particularité de mener des enquêtes qui irritaient le royaume. Pour les
journalistes, ce sont ceux qui prennent des risques qui sont les plus exposés à la mort : envoyés spéciaux, grand reporters, photographes, cameramans...Ceux qui sont sur le terrain la plupart du
temps.

EN revanche, rien à craindre pour les journalistes de comptoir qui arpentent les talk-shows ou commentent depuis leur bureau. Il y a bien un journalisme d'information d'un côté, et un journalisme
de commentaires de l'autre.


Marcha 18/02/2010 15:52


C'est tout à fait vrai. Car comment faire de commentaires si les faits ne sont pas traqués et recherchés par les forçats de l'info. Et pour avoir du réel, il faut se mouiller, bref aller sur le
terrain, quitte à recevoir des rebuffades...ou des balles. Car sans  information réelle et vérifiée il ne peut plus avoir de commentaires.
Il est certain, que quoi que l'on puisse dire, contrairement en France où tous les journaux recoivent une aide de l'Etat, au Maroc, ce sont les poursuites judiciaires à répétition [
de l'Etat marocain] qui ont mis le Journal en faillite.


L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives