1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 22:35

 28 02 2009 PLACE DE LA NATION A130

 

Afin de protester contre la diabolisation de l’émigration en France et se mettre en contrepied du débat sur l’identité nationale, initié par Eric Besson, Ministre de l’identité Nationale et de l’immigration et également en réponse aux propos  controversés lancés par Brice Hortefeux, Ministre de l’Intérieur, une journée sans immigrés s’est déroulée aujourd’hui,  le 1er mars 2010, en France.


Tous les étrangers, ou Français dont les parents d’origine étrangère ont émigré en France se sont arrêtés pendant 24 heures ; 24 Heures sans consommer ni travailler, à l’image des Noirs américains  dans les années 60.

 

Et le collectif «  24 heures sans nous », créé en juin 2009,  qui avait initié cette journée, a ouvert le débat de 12h à 14h sur la Place de L’Hôtel de Ville de Paris.

 

Plusieurs syndicats et associations sont venus en renfort ; tels le Réseau éducation sans frontières, France Terre d’Asile, le Syndicat de la magistrature, la CFDT ou La Ligue des droits de l’homme. Mais la France n’était pas le seul pays concerné, il y avait, aujourd'hui  également, des manifestations en Italie, en Espagne et en  Grèce.


Communiqué du  manifeste du mouvement des droits sociaux des immigrés
 :


« Paris, le 28 février 2010,

 

Nous, le collectif « La Journée Sans Immigrés, 24h sans nous », prenons acte de la décision du Parti Socialiste de soutenir notre mouvement.
 

Cette prise de position intervient à quelques jours du 1er mars, en plein emballement médiatique et à quelques semaines d'une échéance électorale aux enjeux majeurs. 
Nous regrettons que Sandrine Mazetier, secrétaire national aux questions d’immigration du Parti Socialiste, signataire du communiqué de presse, n’aie pas jugé utile de prendre contact avec les membres du collectif
.

Nous tenons à rappeler que des citoyens, militants dans divers partis politiques, ont soutenu le mouvement sans attendre l'avis des directions de leurs partis respectifs, répondant ainsi à un engagement et des convictions personnelles nobles.
 

Nous réaffirmons que « la Journée sans immigrés 24h sans nous » est un collectif indépendant et non partisan, constitué de citoyens qui se sont engagés à titre individuel pour dénoncer les discours stigmatisant, l’instrumentalisation de l’immigration à des fins électoralistes et plus largement pour souligner l’apport indispensable de l’immigration à notre pays.

Nous, immigrés, Français issus de l’immigration ou non, serons extrêmement vigilants à ce que ne soit pas importé dans notre démarche des considérations électoralistes qui n’y ont pas leur place. »

 

http://www.la-journee-sans-immigres.org/



http://www.leparisien.fr/economie/video-la-journee-sans-immigres-mobilise-a-paris-et-en-italie-01-03-2010-832773.php



http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/ces-politiques-qui-nous-font-honte-61509





Partager cet article

Repost0

commentaires

Lumieres contemporaines 02/03/2010 14:08


Je suis à la fois en accord et en désaccord avec "la diabolisation de l'immigration". Certes, nous serions aveugle si nous nions les problèmes de discrimination mais ce n'est pas une raison pour
diaboliser le reste comme une propagande que les mouvements antiracistes agitent pour donner un rôle de victimes à certains et la posture du salaud aux autres.

Même si des problèmes persistent, n'oublions pas que la France accueille mieux les étrangers que les autres pays, et leur accordent des aides sociales genre RSA ou CMU qui n'existe pas ailleurs. Je
m'insurge contre les discriminations subies par des gens autant que les crachats contre notre pays. SI les conditions sont dures c'est parce qu'il y a eu des abus dans le passé avec les fraudes
(notamment au mariage), même si je reconnais qu'il y a des gens honnêtes qui sont assimilés injustement à des escrocs.

Avec mon regard objectif et malgré ma position d'homme au sang mêlé (france et Inde), je ne me sens pas concerné par ce mouvement et la vois davantage comme une propagande destinée à culpabiliser
les gens qu'à une initiative solidaire qui rassemble.


Marcha 03/03/2010 00:25


Je comprends ce que tu veux dire, mais de temps à autre, des manifestations comme celles-là, permettent de marquer le coup. "Sinon c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres" comme
disent certains.
Car je crois que c'est une occasion et un exutoire pour ceux qui subissent la discrimination au quotidien, et qui trouvent là l'occasion de  pouvoir s'exprimer enfin, et surtout de
constater qu'ils ne sont pas seuls/les seuls. Ce sont souvent ceux qui, moins instruits, n'ont pas une vue globale de la situation et doivent se sentir soutenus. Sinon cela peut dégénérer par des
violences incontrôlées, avec des voitures brûlées, par exemple.  
Je ne sais pas si tu as regardé la vidéo, avec les différentes interviews.


Joke 02/03/2010 13:26


Mais... nous sommes tous des immigrés !
Même lui :





Marcha 02/03/2010 23:52



Tout à fait !



philippe 02/03/2010 07:05


On condamne l'immigration alors que le véritable problème ce sont les échanges nord sud, et le libéralisme à tout va


Marcha 02/03/2010 14:17



Il fallait bien des Tutsis pour concentrer tous les malheurs du Rwanda. Ce qui prouve que la connerie est ce qu'il y a de plus universel et de mieux partagé



L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives