4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 22:43

carte-afrique


 

Aujourd’hui, Faure Gnassingbé, le Président du Togo, s’est soumis à une élection test, face à   six candidats de l’opposition. Il tient à redorer son blason, qui avait été terni par des manifestations et des morts lors de son élection de 2005.

Son principal opposant Jean-Pierre Fabre, candidat de l’UFC [l’Union des Forces de Changement] est pourtant méfiant.

Mais il semblerait que comme l’a fait le nouveau roi du Maroc, Mohammed VI, que Faure Gnassingbé tienne, lui aussi  à se démarquer des méthodes brutales et anti-démocratiques de son père.
Les observateurs internationaux ne manqueront pas de se faire juge de la validité du scrutin.


En Côte d’Ivoire, l’opposition est entrée dans le gouvernement : Sur les 28 postes, 11 lui ont été attribués.
Cela a clos le début de guerre civile déclenchée par la dissolution de la commission électorale, qui avait fait tout de même 7 morts.
Le scrutin pour les élections présidentielles devrait se tenir au plus tard en début mai.
Et d’ici juin tout devrait être à nouveau normalisé.

Publications précédentes:

Actualités Internationales : Un regard sur l'Afrique politique 

Actualités Internationales : Menace de famine au Niger

Politique : Début de réconciliation entre la France et le Rwanda

Economie : La France se met à l'heure du microcrédit et du développement durable en Afrique

Actualités Internationales : Une terre promise pour les Haïtiens


Partager cet article
Repost0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 22:46

carte-afrique

 

La reprise du Niger par la junte militaire a permis de découvrir un problème soigneusement dissimulé par le Président déchu.
A cause de la très grande sécheresse, près de 15 millions de nigériens risquent d’être touchés par la famine.


En effet, le Niger n’a pas eut suffisamment de précipitations depuis 2 ans afin d’assurer une agriculture viable.


En outre, le Nigéria, le Burkina Faso et le Bénin qui approvisionnaient le Niger se voient eux aussi confrontés à une saison plus sèche et n’ont plus d’excédents alimentaires.
Donc le mil, le maïs et le sorgho, qui étaient fournies à moindre coût, sont en pénurie.  Et les Nigériens n’auront bientôt plus de quoi nourrir leur bétail.

Un appel à la communauté internationale a été aussitôt lancé.


Un PAM (Un programme alimentaire mondial) vient d’être mis en place dans l’urgence. Il prévoit la semence de cultures à maturation précoces, de moins de 2 mois, afin de pallier à cette famine imminente.
 
(Source Afrik.com)

Actualités Internationales : Un regard sur l'Afrique politique

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 12:10

Seisme à haiti

  

Pour la catastrophe le Nouvelliste d’Haïti  a sorti des photos crues des évènements, montrant la détresse des haïtiens, face au tremblement de terre, qui s’est soldé par 220.000 morts pour un séisme de magnitude 7. Alors que, le Chili a eu à déplorer 300 morts, pour un séisme de magnitude supérieure : 8,8 sur l’échelle de Richter.


Ce qui vient du fait que le Chili est un pays nettement plus prospère, qui s'était préparé à un séisme de cet ordre, par de nombreuses constructions antisismiques.


Après les différentes conférences entre les experts internationaux  plusieurs milliards de dollars seraient nécessaires à la reconstruction d’Haïti.  


En outre, d’ici fin Mai 2010 le mandat des députés haïtiens se termine et celui du Président haïtien, Préval,  prend fin le 7 février 2011. Ce qui fait que le pays risque de se retrouver dans très peu de temps sans gouvernement légitime.


Et il est certain que les « observateurs internationaux » qui auront apporté les fonds nécessaires auront un « droit de regard » sur ce nouvel Haïti.



Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 22:22


carte d'Afghanistan

Les Etats- Unis débutèrent la guerre d’Afghanistan, dès le 4e trimestre 2001, avec l’appui de l’Alliance du Nord et d’autres pays comme le Canada, la France ou le Royaume-Uni (1), dans le but de se saisir d’Oussama Ben Laden, après l’attentat du World Trade Center, perpétré 11 septembre 2001, dans lequel il semblait très fortement impliqué
.


Beaucoup doutaient du succès de l’opération à cause de  l’immensité du territoire à couvrir. Et en effet, cela devint une guerre d’usure, compliquée par un relief montagneux avec de nombreuses grottes.
D ‘autant plus que Ben Laden semblait s’être volatilisé. Certains le disent au Pakistan, d’autres dans un pays d’Afrique.

Cette guerre s’enlise depuis près de neuf ans avec des avancées significatives mais aussi de nombreux revers. Elle devrait permettre la constitution d’un gouvernement Afghan de coalition, l’expulsion des talibans d’Afghanistan, et surtout aider à la formation de la Police et de l’armée afghane, ainsi qu’à la reconstruction du pays.
   

 
Afin de faire des avancées décisives, les forces de l’Otan ont concentré depuis le début  du mois de février 2010 leurs efforts sur la ville de Marjah, située près de la frontière pakistanaise, tout au sud du pays ; zone contrôlée par les talibans, qui reçoivent une aide significative du Pakistan tout proche. Et après ne nombreuses escarmouches, elles ont finalement réussi à l'investir.  Mais, la méconnaissance, des lieux et des situations donnent voie à de nombreuses bavures de la part des soldats de la coalition, et celles-ci vont d'ailleurs en se multipliant depuis le début de la guerre.  Ce qui créé une animosité certaine de la part de la population. Car comme les proportions, sont de 2/ 3 de soldats de la coalition et d’ 1/3 de soldats afghans, il est difficile de parler encore d’armée afghane. C'est pour cette raison que le gouvernement afghan désire maintenir, plusieurs années encore, l’armée de l’Otan sur place.
 

Mais de nombreux pays, depuis le début du conflit, envisageraient de se retirer d’Afghanistan. Car le coût de maintient des troupes, surtout à cause de la crise, apparaît  aujourd'hui plus lourd et surtout injustifié.
Les Pays-Bas qui y ont actuellement 2000 soldats intervenant auprès des forces de l’Otan, envisagent de le faire. Mais des divergences concernant les dates de retrait ont engendré une crise politique à l’intérieur du gouvernement de coalition néérlandandais ; ce qui devrait faire avancer la date des élections législatives en Hollande.


Un Général Canadien   qui a mené les forces de l’Otan en Afghanistan explique dans son livre pourquoi l’intervention en Afghanistan fut dès le départ une erreur, et pourquoi persister à y rester  le serait encore plus
“A Soldier First- Bullets, Bureaucrats and Politics of War “ Harper Collins

      
(1)
     39 pays sont actuellement présents en Afghanistan. L'Etat Français a actuellement 3000 soldats sur place.

 

Partager cet article
Repost0
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 22:56

carte-afrique

Brève : 

Paris ferme sa base militaire au Sénégal où sont positionnés  pour l’instant 1200 militaires français. Mais une coopération militaire est prévue entre les deux Pays.

Le Soudan semble être arrivé à un accord avec les rebelles  afin de  trouver une résolution au conflit du Darfour. Une coopération Tchad/ Soudan semble maintenant envisagée. Dans cette nouvelle optique, le Tchad souhaiterait  renvoyer les casques bleus de l’ONU, mais désirerait garder les civils.

Au Niger, à la suite d'un putsch, l'armée a remplacé le Président Tandja qui avait refusé de se retirer à l'expiration de son mandat, et l'a mis en résidence surveillée. Elle a dissout les institutions et suspendu la Constitution, fortement impopulaire, imposée par Tandja. L'UA [ l'Union Africaine] et la CEDAO [ la Communauté Ecnomique d'Afrique de l'Ouest] ont condamné ce putsch et ont demandé le retour à la démocratie au Niger. Après des pressions de la CEDEAO, l'armée a accepté que de prochaines élections libres soient bientôt tenues.

Des violences ont été notées en Côte d’Ivoire, perpétrées par des opposants au Président Laurent Gabgbo.
Elles seraient dues au report de l’annonce de la composition du gouvernement de Guillaume Soro ; car  l’opposition entend en faire partie.Elle exige également le rétablissement de la CEI [la commission électorale indépendante].

Le 8 janvier 2010 le bus de l’équipe de football du Togo a été attaqué en Angola faisant 4 morts, dont 2 joueurs, alors qu’ils se rendaient à la CAN [la coupe d’Afrique des Nations]. L’attaque a été revendiquée par la FLEC [le front de libération de l’enclave de Cabinda]. Le Congo-Brazzaville et l’Angola l’assimilent à une organisation terroriste et affirment tout mettre en œuvre pour stopper son activité.

Un Français, deux Italiens et trois Espagnol étaient maintenus en otage au Mali par une branche d’AQMI [d’Al Qaïda Maghreb Islamique], qui demandait en contrepartie la libération de 4 prisonniers islamistes emprisonnés au Mali. Ce que le Président malien Amadou Toumani Touré a  fait, car l’ultimatum se terminait le 20 janvier.   

 La Somalie et le Yémen sont durablement déstabilisés. Des troupes éthiopiennes franchissent régulièrement la frontière somalienne  pour capturer des combattants islamistes. En outre la Somalie n’a plus de gouvernement capable de faire valoir ses droits à la mer. Alors des chalutiers étrangers, draguent régulièrement toute la ressource côtière et des déchets radioactifs sont déposés sur ses côtes. La population toute entière irradiée et mourante de faim soutient les pirates de la mer et se réfugie en masse au Yémen. Plus de 50.000 personnes y sont arrivés par des bateaux de fortune pour  la seule année 2009.  Mais la situation au Yémen est aussi déstabilisée par les rebelles du Nord du Yémen, qui reçoivent une aide étrangère et seraient entraînés au Moyen-Orient. Les groupes islamistes se battent et s’affrontent sur son territoire. Avec leur avancée la population s’enfuit, souvent sans rien pouvoir emporter et trouve refuge dans des camps.  

Partager cet article
Repost0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 22:06

 USDnotes

 
La Chine ne manque pas de rappeler aux Américains ; à chaque fois que l'occasion s'en présente, qu’elle est son principal créancier. De plus l'Empire du milieu à continué à   accumuler 2000 milliards de dollars de réserve de change.
Pour affirmer encore d'avantage sa prédominance mondiale, mais aussi pour envoyer un signal fort au locataire de la Maison Blanche, elle a diminué ses achats en bons du Trésor américains.  Ce qui lui a permis également de diversifier ses placements tout en limitant ses risques en cas de chute brutale du billet vert. 

Au niveau des échanges commerciaux elle a d'ailleurs supplanté les Etats-Unis au Brésil.
De plus avec ses partenaires au sein de la BRIC [ Brésil, Russie, Inde et Chine], les paiements ne se font plus en dollars mais dans les monnaies des pays respectifs.  

 

 

 Car Pékin considère maintenant comme acquis la chute de la puissance américaine et le remplacement du dollar par le yuan.

 

 

 Pourtant le Président Obama s’est tenu en retrait vis-à-vis de la Chine, et n’a pas exercé de pression à Copenhague, en n’évoquant pas par exemple les droits de l’homme ou le Tibet. En appliquant l’adage : «  Wait and see »,  il s’est contenté de présenter différents dossiers de coopération. Mais à cause de l’attitude irrespectueuse et désinvolte de la Chine, il a maintenant décidé de reprendre les choses en main, comme en recevant par exemple  le Dalai Lama à Washington.

 

 

Le dollar a pourtant encore de beaux jours devant lui. Car  il demeure la monnaie de cotation de l’or et du pétrole, et un instrument de mesure, de paiement et de réserve.

 

 

En outre, sur l’échiquier mondial, le Japon ne peut plus se contenter d'être simple spectateur, et avance aussi ses pions. Car Pékin inquiète Tokyo, et ce n’est pas de gaieté de cœur qu’il le voit devenir le géant mondial incontournable pour les biens d’équipement ; donc son premier concurrent sur ce marché. L’Empire du soleil levant est donc devenu en fin 2009, le premier créancier du Trésor américain.

 

 
Tôt ou tard la BCE [ la Banque Centrale Européenne] viendra également au secours du dollar, car l'Europe et les Etats-Unis ont des intérêts convergents. 
 

Économie : Quand le dollar tousse, le monde s’enrhume




Partager cet article
Repost0
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 01:16

la stampa carnaval de Venise


Pendant le Carnaval rien est interdit et ceci dès le début de la fête jusqu’au Mardi Gras. Les masques cachent tout ; donc les bals sont prétextes à rencontres romantiques et exclusives.


Chaque jour se dérouleront des festivités savamment élaborées et préparées de longue date. Les thèmes de déguisements sont coloriés et variés : Les plus classiques comme Colombine, Arlequin ou la Pulcenilla, mais aussi des tenues plus gigantesques et travaillées comme pour le Carnaval de Rio de Janeiro [Brésil] ou même des déguisements allégoriques  représentant, par exemple, de simples blagues.



Et dans la Piazzetta ou le  Carré San Marco, les jongleurs, les acrobates et les musiciens se succéderont 24h/24 et feront des lieux un espace de joie et de gaieté.
 


Comme pour le Carnaval du Brésil des participants ou même de simples spectateurs viennent du Monde entier. Tous les réseaux médiatiques, les associations ou  les fondations culturelles se doivent d’être présents.


Ce  Carnaval  dure certainement depuis plus de 10 siècles, mais il n’a pas été trouvé de documents attestant de cette célébration avant 1094.  



http://www.carnevale.venezia.it/


***

Partager cet article
Repost0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 14:30


drapeau européen

 
Barack Obama, s’est fait excuser car il ne pourra se rendre au sommet EU/UE qui se déroulera en Espagne les 23 et 24 mai 2010. Les Européens se sentent abandonnés, car c’est la première fois qu’un Président américain n'y participe pas.  Mais tout le laissait déjà présager, avec son absence en novembre dernier au mini-sommet EU/UE, qui se tenait pourtant à Washington ; où il passa moins d'une demi-heure, ainsi que le fait qu’il ne se soit pas déplacé pour les cérémonies commémoratives de la chute du mur de Berlin en Allemagne.

 

Il est vrai que l’Union Européenne, représentée à Copenhague par tant de Présidents et surtout par tant d’égos, a pu désarçonner le Président américain.

 

De plus, le manque de cohérence des politiques économiques à l’intérieur de l’Europe en a fait un marché de « dumping » idéal pour les biens provenant de l’extérieur de l’Union, où souvent l’OMC [l’Organisation Mondiale du Commerce] tranche en cas de désaccord. Or l’Amérique contrôle implicitement l’OMC.

 

En outre l’échec d’une politique financière de rigueur commune autour de l’Euro inquiète le FMI [le Fonds Monétaire International], qui a récemment proposé d’intervenir afin de sortir la Grèce de la situation catastrophique où elle se trouve actuellement. Elle s’y est opposée, mais aussi  d’autres pays de l’Union, qui la suivent de très près, comme l’Espagne ou le Portugal…et pas si bien placée que cela…la France. Pourtant afin d’aider   la Grèce 23 milliards d’Euros suffiraient. Mais qui les lui donnerait parmi les 27 pays de l’Union ?

 

Ajouté à cela, l’absence d’une figure politique qui lui ferait parler par la voix d’un seul Président élu, représentant l’Union vis-à-vis du Monde, et pour un laps de temps suffisamment long pour qu’il ait le loisir de mener une politique efficace, comme c’est le cas actuellement pour les 52 Etats américains représentés par un seul et unique président, Barack Obama. Or avec sa présidence tournante tous les six mois, l’Europe est loin de représenter une image de gouvernance stable et crédible à la face du Monde.

 

De plus l’Union Européenne, n’est pas une priorité actuelle pour les Américains, ce serait même un concurrent frère sur les nouveaux marchés qu’ils voudraient conquérir ou, du moins, ne pas être absents.
Parallèlement à cela, le Président américain a décidé de geler pour de longues années le projet spatial des Etats-Unis. Car le plus urgent, actuellement pour l’Amérique, en cette situation de crise, est la résorption de sa dette, afin d’avoir les coudées franches pour négocier avec les pays d’Asie, avec qui les relations sont loin d’être faciles, si l’on se souvient, notamment, du bras de fer qui l’oppose à la Chine, qui lui reproche sa livraison d’armes à Taiwan, ainsi que de recevoir le Dalai Lama. Afin de compliquer l’ensemble, l’Empire du milieu s’oppose aux sanctions proposées par les démocraties occidentales vis-à-vis de l’Iran, qui en profite, jouant de ce désaccord, pour décider de s’en remettre à l’AIEA [l’Agence Internationale de l’Energie Atomique].

 

Alors l’Europe s’organise, la France et l’Allemagne se redécouvrent des intérêts communs. La Roumanie, bien qu’ayant accepté le bouclier anti-missile américain pour 2015, se résout à ne pas l’avoir, avec le réchauffement des relations Russo-américaines. Car l’Amérique a besoin, maintenant et plus que jamais de la Russie. Et les Européens pour complaire et s’ajuster aux réalités du moment  et à l’agenda du Président américain ont repoussé le sommet de Madrid, qui se tiendra, finalement peut-être, à Bruxelles au cours du 2è semestre 2010. 

A défaut de vous proposer la lecture des circonstances et des causes de la chute de l'Empire romain, voici livrées quelques réflexions acquises par une expérience certaine au sein de groupes internationaux :

 

http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/les-nouveaux-peaux-rouges-57014

 

Les américains se tournent résolument vers la Chine :

 

http://www.newsweek.com/id/225615

Par Chantal Sayegh-Dursus

Partager cet article
Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 23:26

sigle de l'ONU

Brève :



Bill Clinton a été nommé représentant spécial de l’ONU à Haiti, pour venir en aide aux victimes du séisme du 12 janvier dernier. 

Il a été investi pour lancer un appel de fonds et concentrer les dons pour cette catastrophe. Les promesses de dons s’élevaient le 17 janvier 2010 à 575 millions de dollars. 

L'ancien Président américain doit également épauler le Gouvernement haïtien pour  le   développement du pays.

 

Partager cet article
Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 17:51


davos forum


Le rassemblement des 90 Etats s’est terminé le 31 janvier 2010. Nul incident vraiment inusuel ne l’a émaillé, à part les tentatives de manifestations de syndicats et d'altermondialistes, qui furent, comme d’habitude, rapidement étouffées.


Le Forum a suivi son ronron habituel. Et comme une incantation, tous répétaient qu’il fallait changer le Monde, faire une nouvelle politique environnementale et surtout prévenir si l’on voulait sauvegarder la planète, être plus solidaires...


Mais les discussions ont été surtout centrées sur l’endettement et la crise. Les Banquiers tout en reconnaissant la nécessité des Réformes n’ont pas vraiment lâché un pouce de leurs prérogatives habituelles. Cependant ils ont tous été unanimes sur la nécessité du maintien de l’aide des États.


Bill Clinton qui venait lever des fonds pour Haïti fut frénétiquement applaudi. Il réclama 100 camions pour l’acheminement de l’aide dans les endroits les plus reculés de l’ile et exhorta les patrons du WEF à y investir. Nul ne connait  pour l’instant les retombées de son action.



La Grèce fut un peu bousculée à cause de l’importance de sa dette. Mais elle rétorqua qu’elle s’en sortirait seule et n’avait nul besoin d’un monitoring européen.  

 

Pourtant, cette année, Le WEF [World Economic Forum], grâce à YouTube, MySpace ou Twitter, connut une popularité inusitée et fut en tête des réseaux sociaux. Ce qui déclencha des débats entre des partcipants et leurs interlocuteurs qui se trouvaient hors de l'enceinte de Davos ; discussions qui furent poursuivies bien après la fin du forum. Et des photos de stars quasi libres de droit sur Flickr, déclenchèrent une frénésie inhabituelle pour une manifestation de cet ordre.  La puissance et l’interactivité des réseaux sociaux y trouvèrent enfin une finalité. Aussi la grande crainte des organisateurs furent les risques de dérapages et d’indiscrétion ; alors ils s’aventurèrent à expliquer à tous, la Clause de protection des sources de la Charte de Déontologie des Journalistes  
 
  http://www.snj.cgt.fr/deontologie/sources.html

Partager cet article
Repost0

L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives