1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 17:37
 
Israel map


Brève :


Israël sévit contre  deux officiers supérieurs qui auraient contrepassé leurs ordres. Il s’agit d’un commandant de division et d’un chef d’un régiment d’infanterie lors d’une intervention à Gaza. Ce ne sont pas les premières bavures de miliaires en opération envers des civils. Il y en aurait 35, faisant actuellement l’objet de poursuites.



Cette enquête a été diligentée à la suite d’accusation de «  crime de guerre » dans un rapport officiel remis à l’ONU le 29 janvier dernier par le juge sud-africain Richard Goldstone, lors d’une attaque à Gaza contre des bâtiments de l'ONU qui aurait fait 1400 morts palestiniens et 13 israéliens.



Le processus de paix a du mal à faire des avancées significatives entre  Israël et les Palestiniens et rien ne semble avoir changé depuis le moment où l’article ci-dessous a été écrit.


Certains Palestiniens pacifistes prôneraient même l’intégration des Palestiniens en Israël, comme citoyens de seconde zone.

Shimon Pérès, en visite à Paris, aimerait relancer l’investissement en haute technologie française en Israël, et une coopération active pour le développement durable et les énergies renouvelables. Mais cette anticipation d’accords économiques futurs occulte la situation actuelle au Proche-Orient, où Israël et le gouvernement du Hamas restent prisonniers de leurs extrémistes.

Le retrait de la bande de Gaza, semblait pourtant relancer de façon significative le processus de paix au Proche-Orient. Mais le gouvernement d’Ehoud Olmert, a vite été débordé par les extrémistes du Hamas qui se sont immédiatement emparés du territoire, d’où ils déversent une pluie de roquettes sur Israël.

La situation s’est tant dégradée que le chef du gouvernement Palestinien a perdu toute légitimité. Des négociations secrètes sont même tenues, actuellement, entre Israël et le Hamas. L’Egypte qui avait ouvert sa frontière afin de permettre un approvisionnement de la bande de Gaza se voit actuellement promue comme intermédiaire entre les deux protagonistes, court-circuitant ainsi les Etats-Unis. Mais cet accord de cesser le feu temporaire n’a rien d’un accord politique. De plus, faute d’accords négociés, la bande de Gaza sera livrée tôt ou tard à une catastrophe sanitaire. L’eau y est en quantité insuffisante, 15% de la population ne la recevant que durant deux heures par jour. Le plus grave est qu’à cause de l’absence de pièces de rechange, le traitement des eaux usées est impossible, notamment dans la partie Nord de Gaza.

Parallèlement en Israël, Haggai Alon, conseiller d’Amir Peretz au ministère de la défense affirme que les FDI (les Forces de Défense Israéliennes) ignorent dans le tracé des barrières de sécurité les instructions de la Cour Suprême Israélienne. Leur tracé ne permettrait, en aucun cas, par l’itinéraire choisi, l’établissement d’un Etat palestinien. L’ONU a reconnu que le réseau autoroutier qui a été construit, par son contournement des enclaves palestiniennes, les isole encore plus en Cisjordanie.

Chantal Sayegh-Dursus

Blog J5 IICP 2007-2008

Partager cet article
Repost0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 16:20

 

drapeau chinois

La décision des Etats-Unis de vendre du matériel militaire à Taiwan pour 6,4 milliards de dollars a été considérée  comme un camouflet par Pékin qui a immédiatement riposté par la suspension des contrats militaires en cours.

Mais les relations entre Pékin et Taïwan sont meilleures qu’entre les Etats-Unis et la Chine, qui considère toujours Taiwan comme l’une de ses provinces.

La Chine surplante chaque jour d’avantage les Etats-Unis dans le Monde. 
C’est maintenant une guerre industrielle et diplomatique qui fait rage entre les deux pays. Et comme  le prouve le différent récent entre Google et l’Empire du Milieu, ; ce dernier prend tous les risques et ne recule devant rien pour la remporter.

 

 
De plus les Etats-Unis  sont lourdement endettés envers la Chine. Et celle-ci payée en dollars, a préféré stocker ses réserves en devises dans l’attente d’une opportunité favorable afin d’en tirer un avantage optimum
.

   

Comment en sont-ils arrivés là ?


Pour optimiser  leurs marges les grands groupes industriels américains ont exporté toutes leurs productions en Chine ainsi que leurs technologies et leur savoir faire. Ces connaissances  maintenant complètement assimilées ont permis aux sous-traitants chinois de faire un bond économique considérable ; ce qui rend  maintenant les Etats-Unis vulnérables.  



En outre, l’Empire du Milieu concurrence  de plus en plus directement les pays occidentaux en Afrique  avec des produits plus compétitifs pour les économies locales. Surtout qu’afin d’être encore plus proche des marchés, des sources de matières premières et  plus compétitif il n’hésite pas exporter son personnel de production sur place. 

 

Si les Américains eux pensent eux qu'ils ont encore besoin des Chinois pour les l'Iran et la Corée du Nord, le problème est que les Chinois pensent eux n'avoir plus besoin des Américains. 



 

 

  

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 15:44

Seisme à haiti

Considérant que les Haïtiens, comme tous les peuples d’Afrique, ont été amenés aux Amériques contre leur gré, le Président du Sénégal, Abdoulaye Wade, leur offre un nouveau départ sur le Continent africain. Cette idée et les modalités de son application seront débattues  lors du 14e sommet de l’UA [l’Union Africaine]  qui a débuté aujourd'hui en Ethiopie.
Ils  choisiront soit, de se fondre dans la population locale, ou, de s'assimiler; et  s'ils sont nombreux, une Province pourra même leur être attribuée.
 
 


Cela se passerait comme pour le Libéria, qui fut fondé en 1822 par d’anciens esclaves  en provenance des Etats-Unis, et dont la Présidente actuelle Ellen Johnson-Sirleaf, est la première femme Chef d’Etat élue en Afrique.
 Présidente du Libéria depuis le 23 novembre 2006 à 59,4% des voix, l’ancienne Ministre des Finances,  Diplômée en 1971, d’un Master en Administration publique à Harvard, est  surnommée « la dame de fer ». Elle œuvre activement pour son pays dans sa relance économique et la reconstruction de ses infrastructures.

 

Il est prématuré de savoir si cette offre intéressera un nombre significatif d’Haïtiens, qui à cause de la déforestation à outrance,  ont vu 95% des espaces verts détruits. Le pays est donc exsangue aussi bien environnementalement qu’économiquement. De plus la République haïtienne se trouve à la fois dans un couloir cyclonique  et  dans une zone aux plaques tectoniques en mouvement. Donc ce risque récurrent  rend chaque fois plus difficile la reconstruction du pays.  

 

Cette offre du Président Wade est très généreuse, car actuellement l’Afrique est très convoitée, principalement par la Chine qui recherche de nouvelles terres cultivables. Mais les Etats d’Afrique tout en acceptant un partenariat à long terme, sous forme de baux, se refusent à hypothéquer l’avenir des générations futures par toute vente de terres à l'Empire du soleil levant.
Si
l’on sait que les Chinois peuvent déplacer leurs propres ouvriers agricoles, qui sont payés au même tarif qu’en Chine ; ce qui leur permet d’être très compétitifs. De plus, ceux-ci, enfermés dans des camps, ne se mélangent pas à la population locale, éditent leurs propres journaux, écrits dans leur propre langue.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 22:28
davos forum

Le Forum de Davos commença par le discours d’ouverture de son Président-fondateur Klaus Schawb, suivi par celui de la Présidente de la Confédération, Doris Leuthard, enfin vint l'allocution du Président français, qui, au compteur de  l’applaudimètre, malgré diverses blagounettes, eut du mal à convaincre voir même à intéresser.


Il est vrai que ce 40e forum ne débutait pas sous de meilleurs auspices, avec une crise économique mondiale, aggravée par une crise financière dévastatrice. Le fil conducteur était d’œuvrer pour la planète, les trois « R » : « repenser, remodeler, reconstruire ». Etaient invités, un échantillon représentatif de 2500 décideurs et gens qui comptent, venant de 90 pays. Ils se sont retrouvés   dans cette petite station suisse  afin de discuter, et d’essayer de s’entendre pour trouver des accords aux différents problèmes qui les préoccupent  durant ces  cinq jours [du 27 au 31 janvier].




Ce WEF [World Economic Forum] de Davos reflète le nouvel équilibre mondial tel qu’il se dessine peu à peu. Alors que seulement 30% des patrons français souhaiteraient recruter dans l’année, le chiffre est de 60% pour les patrons brésiliens, de 59% pour les patrons indiens et de 53%  pour les entreprises chinoises. Plus proche de nous les patrons anglais avec 42% d’intentions d’embauche.



Les banquiers du Monde entiers qui avaient boudé Davos l’année dernière étaient tous présents. Car le sujet clé cette année est la refondation du capitalisme. Il est vrai que seule l’aide des Etats les avait aidés  à sortir de l’ornière après la crise des subprimes. De plus,  la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, veulent maintenant réguler et apporter des garde-fous au capitalisme financier.  Et surtout limiter les super-bonus que s’octroient les Banquiers.  Le Vice-président de la Banque Centrale Chinoise, lui, s’est inquiété d’une fuite de capitaux américains si la Réserve Fédérale US resserrait sa politique monétaire, ce qui déséquilibrerait le yuan.



Des mesures pour démanteler les paradis fiscaux ont également été évoquées. Lever le secret bancaire de certains pays comme la Suisse qui participent indirectement au détournement de recettes fiscales.



La reconstruction d’Haïti a été également longuement évoquée. Trois femmes d' agences humanitaires de l’ONU [Programme alimentaire mondial, OCHA et UNICEF] qui reviennent d’Haïti ont commencé à monter un plan d’action au Forum de Davos.



Afin de motiver les participants de mauvaises notes ont été données  par diverses ONG aux plus mauvais élèves dans le domaine écologique et social
.  Car, 13% des dirigeants, seulement, ont mis en place des actions significatives afin de lutter contre le changement climatique.




·         Le Public Eye Awards [prix de la honte] : L’entreprise suisse Roche (2X)

·         Le Global Award [pour les multinationales] :

1)      L’entreprise suisse Roche : pour des transplantations d’organes venant de condamnés à mort dans sa filiale chinoise

2)      La Royal Bank du Canada : pour son investissement dans l’extraction de pétrole à partir de sable bitumeux dans la province canadienne d’Alberta.

·         Le People’s Award [prix du public] : Suez GDF :

Construction du barrage de Jirau en Amazonie brésilienne ayant des conséquences graves pour les populations et l’environnement

·         Le Greenwash Award [entreprises polluantes ou néfastes] : CEO Water Mandate de l’ONU, qui couvre l’appropriation et la privatisation de l’eau par des groupes comme Nestlé, Coca-cola ou Dow Chemical au détriment des populations et des exigences écologiques.


Qu’est-ce qu’il en ressort pour la France ? Apparemment Nicolas Sarkozy avant son discours a trouvé un terrain d’entente avec les banquiers Suisses après l’affaire HSBC, où un employé avait dérobé des fichiers bancaires qu’il avait remis à l’Etat français. La France s’est engagée à ne pas les utiliser, ni de  transmettre ces données à d’autres Etats. Ce qui a permis le déblocage de la ratification de la double imposition signée entre les deux pays. 


Mais certains ont déjà commencé à préparer l’après-Davos. Ainsi, Richard Attias, spécialiste de la com’ événementielle, a lancé l’idée d’un nouveau forum réunissant 500 participants «  Le New York Forum », du 22 au 24 juin 2010, cette fois-ci plus allégé et plus dynamique.
 

                                                                                     Par Chantal Sayegh-Dursus


                                                                                                

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 00:09

google tuto-y9-5-cdb33
Google a été amené à s’opposer à la censure de ses moteurs de moteurs en Chine. Pas de le but de s’aliéner le marché chinois, car il dispose d’un immeuble de 10 étages à  Beijing  avec des équipes de Recherche et de développement. Mais ce libéralisme des échanges, exigé par  une productivité toujours plus performante, ont amenés les U.S.A  à former des ingénieurs chinois à leurs technologies les plus sensibles. Ces derniers, en utilisant internet ont pu déclencher une cyberguerre entre  les deux pays. Selon Daily Beart, la Chine a formé 30.000 Cyber espions et 150.000  experts qui ont cartographiés les réseaux militaires et gouvernementaux américains.

 Radio Canada affirme que, cela n’a déclenché aucune rupture entre les deux pays, juste des rétorsions ciblées. Google devait lancer ces jours-ci deux minis téléphones cellulaires en Chine utilisant le système de navigation Androïd qui devaient être fabriqués par Motorola et Samsung. Mais comme des dissidents Chinois ont vu leur compte gmail ainsi que leurs demandes de renseignements stratégiques via les moteurs de recherche bloqués par les autorités chinoises, Google les leur a ouverts, notamment pour les évènements concernant le Dalaï Lama et  la place  Tiananmen.

Google peut se le permettre car son moteur de recherche représente  67% des recherches Web soit 87,809 milliards d’internautes qui font en moyenne 75 requêtes par mois (Source Cabinet Combstore).

Mais l’élite chinoise affirme qu’elle n’a plus besoin des Etats-Unis.

A Copenhague les Chinois ont montré du dédain envers les Américains. Le premier ministre chinois Wen Jiabao s’est permis de pointer le Président américain du doigt tout en tenant envers lui des propos désobligeants. Il paraissait avoir perdu tout contrôle. Bien qu’il ait demandé à l’interprète de ne pas les traduire. Jamais auparavant, les Chinois si soucieux du Protocole se seraient permis une telle attitude, surtout quelqu’un du grade de Wen envers le Président d’un pays  comme les Etats-Unis.

Les temps changent…


 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 01:02

plaques techtoniquesLes plaques tectoniques en mouvement


Alors que l’on sort encore de temps à autre un miraculé de sous les décombres, le nombre de morts est maintenant en partie connu, il dépasserait les 150.000 individus. Comme après tout séisme, les soubresauts de l’écorce terrestre  pourraient occasionner encore un mini séisme. Les haïtiens s’y préparent. La plupart d’entre eux dorment d’ailleurs dans la rue. Et l’exode vers les zones rurales non touchées a déjà commencé. Ce déplacement de population concernerait plus d’un million d’individu. Mais ces zones défavorisées ne sont pas préparées à intégrer ces nouveaux venus, car elles sont, avec la déforestation (95%), déclarées zones sinistrées elles-mêmes  depuis de nombreuses années.

Une solidarité, comparable à celle du tsunami en Indonésie, se mobilise peu à peu pour le peuple haïtien. Mais  alors que les dons continuent à affluer, leur juste répartition se fait de plus en plus problématique. Car des bandes, armées de gourdins, molestent les individus afin de les délester des quelques vivres qui leur ont été alloués. Et on se demande si, malgré elle, l’Amérique ne se trouve pas engagée dans une obligation de substitution d’Etat, tel que c’est le cas en Afghanistan ou en Irak. De plus, devant un gouvernement plus qu’effacé et corrompu, la question de la gestion d’une partie importante de l’aide pour la reconstruction, selon des normes sismiques très pointues, telles celles appliquées en Californie ou au Japon, se pose encore chaque jour d’avantage.

Car ce n’est pas une simple aide humanitaire qu’il faut maintenant gérer, mais tout un pays, le plus pauvre du monde, qu’il faut maintenant aider à se relever. Et toute la science et toute la solidarité des haïtiens en exil n’y suffiront pas. La mission de l’ONU en Haïti devient donc chaque jour de en plus pointue et de plus en plus cruciale pour la création d'un gouvernement de crise.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 02:42

  BARAK OBAMA 1

 

Après s’être attaqué à la Réforme de la Santé, Barack Obama s’attaque maintenant aux Banques ainsi qu’aux puissants lobbys américains.

 

Alors que la Réforme de la Santé est plus que sensible depuis que les Démocrates ne possèdent plus que 59 sièges au Sénat au lieu des 60 requis, le Président américain s’attaque actuellement à la Réforme du secteur bancaire.

 

Les mesures engagées limitent le Trading sur Fonds propres, garantissant ainsi la solvabilité des Banques en cas de mauvais placements, interdisent la détention de Hedge funds et de fonds d’investissement par les Banques commerciales. Elles instaurent également de nouveaux plafonds d’engagements.

Il redéfinit le rôle des Banques pour une plus grande protection de leurs clients, du contribuable, et de l’Economie en général. Car il veut mettre les Banques américaines au service des américains.

Wall Street a très mal réagi à cet ensemble de mesures et vu les actions de ses Banques chuter, car le Trading sur Fonds propres est l’une de leurs activités les plus rémunératrices.

Joseph Stieglitz, prix Nobel d’économie applaudit des deux mains. Il préconise même d’étendre les mesures aux marchés dérivés, qui sont des produits permettant de s’assurer de défauts sur la dette ; ce qui avait mis au bord de la faillite de grands groupes d’assurance.

 

Dans la foulée, Barack Obama remet en question le puissant lobbying, si cher aux Américains, qui permet non seulement aux grands groupes financiers de financer la campagne électorale de leur candidat à la maison blanche, mais aussi de peser sur l’adoption des Lois au Sénat. Il s’oppose donc à la Cour Suprême qui avait levé les limites de financement des campagnes électorales par les entreprises. Car c’est grâce aux petits dons de l’ensemble des électeurs qu’Obama est arrivé à la Maison Blanche. [Contrairement au financement de la campagne d’Hilary Clinton]

Donc il attaque dans un communiqué:

 « Il s’agit d’une victoire majeure pour les grandes compagnies pétrolières, les banques de Wall Street, les sociétés d’assurance maladie et tous les intérêts puissants qui œuvrent chaque jour à Washington pour retirer toute voix au peuple américain »  

 

La plupart des Républicains sont ravis et font corps avec la Cour Suprême. Mais cette dernière a toutes les chances de devoir reculer car elle a fait fi du premier Amendement de la Constitution américaine qui prévoit depuis deux siècles de donner la Liberté d’expression au peuple.

 

 

Donc une année qui s’annonce chargée pour Barack Obama qui s’est déjà démarqué de son prédécesseur dans un comportement engagé face aux crises humanitaires majeures, comme celle qui a se déroule actuellement  en République Haïtienne.

 

Lien hypertexte :

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 01:27

 people queing for medical aid

                             Américains  sans assurance maladie ou insuffisamment remboursés  faisant la queue pour se faire soigner gratuitement par une ONG médicale dans le Tennessee

http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/7420744.stm

                                                                           
Mardi, le parti démocrate a perdu, avec 59 sièges seulement, la majorité qualifiée de 60 sièges au Sénat. Obama doit maintenant se tourner vers le Congrès afin que sa Politique de Réforme de la Santé aboutisse. Cette réforme très impopulaire dès le départ, même chez les Démocrates, a été son  cheval de bataille dès son arrivée à la Maison Blanche, et n’est pas sans doute étrangère à sa défaite dans le Massachussetts. Aucun Président américain n’avait osé, avant lui, mettre tout son poids et sa crédibilité politique dans une réforme si manifestement impopulaire
En effet, 50 millions d’Américains ne bénéficient actuellement d’aucune couverture sociale. Car aucune solidarité nationale n’existe en ce domaine. Les ONG médicales sont donc leur seul recours, grâce à leur gratuité. Ainsi la R.M.A [Remote Area Medical], prend chaque année gratuitement en charge 47 millions d’Américains pour des frais dentaires ou de lunetterie qui ne sont pas remboursés par leurs assurances. Elle intervient aussi pour des consultations et des soins courants, offerts  à ceux qui, ayant perdu leur emploi, n’ont plus de couverture sociale. Ces derniers n’hésitent d’ailleurs  pas à faire des centaines de miles, afin d’obtenir des soins médicaux gratuits.
Aussi le Président américain a décidé de négocier des contreparties avec les Républicains afin que cette Réforme, à laquelle il tient pardessus tout, ne soit pas remise en question.

 

 http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/7

 

420744.stm

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 00:56

 

 


NEWSWEEK DU 25 JANVIER 2010

Le dernier numéro de Newsweek «  Why Haïti matters by Barack Obama » consacre   14 pages à Haiti, ainsi que la première de couverture. Des témoignages et des photos nous font vivre en direct le drame haïtien.
Les Américains, en effet, ont pris en charge l’aéroport et organisent la logistique, car qui mieux qu’eux sont équipés pour faire face aux violences en milieu urbain qui ne manquent pas de s’instaurer après les catastrophes naturelles [cyclones, tremblements de terre, tornades]. De plus, leur proximité d’Haïti rend les interventions plus rapides, donc plus efficaces. L’île ne survit d’ailleurs, depuis de nombreuses années, que grâce aux nombreuses ONG qui sursoient à la gestion d’un Etat défaillant. 
Et Bill Clinton ne manque pas de rappeler que, c’est à cause de l’échec cuisant infligé à la France par les troupes Haïtiennes que Napoléon décida de vendre la Louisiane à l’Amérique de Thomas Jefferson, et que l’Arkansas, où il est né, en fait partie. Le  42e président des Etats-Unis d’Amérique a d’ailleurs créé une  fondation pour venir en aide aux Haïtiens après le tremblement de terre le plus meurtrier de leur histoire.
Clintonfoundation.org/haitiearthquake

Mais pourtant:

Écologie : La Nouvelle-Orléans, résonne de l’écho de Katrina

Deux ans après, la Nouvelle-Orléans sonnée, souffre encore. Chacun a mis la main à, la pâte, mais celle-ci tarde à lever, car tout a été laissé au bon vouloir de chacun.

La Nouvelle-Orléans, oubliée de L’Amérique, se relève seule. Les touristes avaient dépensé cinq millions de dollars en 2004, mais c’était avant Katrina. Aujourd’hui, seul le « volontourisme » et le mécénat aident à la reconstruction. Brad Pitt débloquera 5 millions de dollars en 2008 pour reconstruire Lower 9th Ward, un projet de 150 maisons écologiques sur pilotis. Le milliardaire Steve Bing s’est engagé pour la même somme.

Mais l’âme de la Nouvelle-Orléans bat encore au Palais Montcalm avec le Preservation Hall Jazz Band. Ben Jaffe, le manager et créateur artistique a remis le groupe sur pied bien que, cinq des huit musiciens aient tout perdu. La radio WWOZ, financée par des dons privés et des entreprises, a dû déménager dans le « French Market » avec un staff de 120 bénévoles pour 8 salariés. Ils y viennent mixer du jazz, du blues, de la soul ou du funk, mais le rap y est proscrit car il est synonyme de violence à la Nouvelle-Orléans. L’insécurité créée par le manque de travail et d’argent dégénère en crimes de sang.

L’association « Silence is violence », créée par trois amis, met sur pied des concerts afin de recueillir des fonds pour les familles des victimes. Les funérailles en musique, typiques de la Nouvelle-Orléans, réunissent tous les musiciens. Il y a la « first line » qui est l’aller au cimetière dans le recueillement et la « second line » qui est le retour en fanfare et en musique, avec sandwichs et bière. Depuis Katrina, tout est prétexte à « second lines »improvisées où tous festoient, heureux d’être encore en vie, car la vie est la seule chose qui reste encore à célébrer à la Nouvelle-Orléans.

Chantal Sayegh-Dursus

Blog J5 IICP 2007-2008
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 21:12

 

La Synagogue de Rome   


 synagogue rome

                                                                                    

Dans un souci de réconciliation le Pape a prononcé un sermon, aujourd’hui, à la synagogue de Rome ; disant que l’Eglise [Pie XII] aurait secrètement aidé les Juifs pendant la seconde guerre mondiale. Il présentait en même temps ses excuses pour l’ostracisme dont les frappé l'église pendant plus de vingt siècles.


Le XXIè siècle sera-t-il celui de la réconciliation multiconfessionnelle ? Benoît XVI avait déjà fait des excuses aux musulmans pour des propos controversés tenus  au tout début de son pontificat : 

"Religion : L’unité retrouvée, un seul Dieu en trois religions

Les enfants d’Abraham vont-ils enfin se réconcilier soixante siècles après, ou assistons nous aux prémices de nouvelles guerres de religion ? La spiritualité qui avait été mise à l’écart de la cité pendant des siècles semble à nouveau d’actualité mais rien n’est gagné car tout reste à définir et surtout à comprendre.

Le discours prononcé par Benoît XVI en 2006, en Allemagne, semblait devoir raviver toutes les guerres. Oumma.com, stigmatise le manque de culture musulmane du Pape qui prend ses exemples chez des auteurs musulmans marginalisés et dont les doctrines n’ont pas fait école car s’appuyant sur le Wahhabisme.

La jurisprudence musulmane semble pourtant lui donner raison car conformément au Hadith du prophète « Quiconque change sa religion, tuez-le ». Cependant la loi semble avoir été dévoyée car selon la sourate 18 intitulée de la caverne, Al-Karif, verset 29 « Quiconque le veut qu’il croie, et quiconque le veut qu’il mécroie ». Pourtant des preuves de bonne volonté et des essais de rapprochement existent. Ainsi, selon le quotidien Al Jazzera, le roi d’Arabie a gracié une jeune femme condamnée à 200 coups de fouet après avoir été violée. D’où le gouffre existant entre la religion musulmane et les religions judéo-chrétiennes.

Le 22 mars dernier, Magdi Allam, journaliste musulman d’origine égyptienne a été baptisé par le Pape lui-même à la Basilique Saint-Pierre de Rome. Ali Aref Nayed, membre des deux cents ecclésiastiques musulmans à l’origine du dialogue avec l’église catholique affirme que ce n’est qu’un « outil triomphaliste pour marquer des points ».
Si le dialogue musulmans-chrétiens et chrétien-israélites se fait parfois. Peu de preuves de rapprochements confessionnels entre les descendants d’Israël et d’Ismaël existent.

Mais le roi d’Arabie a décidé que le temps de la réconciliation était enfin venu entre les fils d’Abraham et il l’a fait savoir.

Chantal Sayegh-Dursus

Blog J5 IICP 2007-2008 0 commentaires mercredi 26 mars 2008 "

Partager cet article
Repost0

L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives