21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 23:59

 Il est interdit de vieillir

                                            http://www.punch-frappe.com/article-33122053.html

 

C’est passé presqu’inaperçu, mais Dimanche dernier sur RTL, selon un cadre du Parti Socialiste, « Martine Aubry  se l’est jouée Merkel  » en ne s’opposant pas à la Réforme des retraites. Ce qui a fort surpris la gauche mais surtout la droite. Dominique de Villepin l’a approuvée sur i-télé : «  un très bon signe pour notre pays. Nous avons besoin de consensus sur les grands défis que nous allons relever ». Par contre Jean-Luc Mélenchon, estime qu’elle n’a pas joué son rôle d’opposition : « Commencer une négociation en annonçant qu’on est d’accord avec l’objectif de la partie adverse est désastreux pour le rapport syndical ».

 

Cette Réforme visant à repousser l’âge de la retraite qui avait été ramené, à l’époque à 60 ans par le Gouvernement Socialiste, se fait dans un contexte de crise économique mondiale. Mais des comportements spécifiques font que la France est l'un des pays d’Europe les plus mal placés pour exiger une telle Réforme, et ceci  pour une raison fort simple : Henry Chapier l’a très bien expliqué ce désespoir dans son livre «  Il est interdit de vieillir ». Contrairement aux pays d’Europe du Nord où le rajeunissement des organigrammes n’est pas nécessairement un objectif de croissance, le salarié français est remercié de plus en plus jeune. Il se voit même dans l’impossibilité de garder ou de se trouver un emploi après 50 ans. 

D'après Beta Politique : " On va nous dire de travailler plus longtemps, mais qui nous dira que l’âge moyen de départ en retraite est aujourd’hui de 55 ans, conséquence de choix industriels datés. Pour « sauver » une « industrie » française, on a misé à l’excès sur la « compétitivité » de vieux métiers, en sacrifiant l’innovation. Que l’on est devenus ainsi le pays avec la meilleure productivité horaire mondiale (112 si n donne une base 100 aux Etats-Unis), mais avec l’un des taux de travail les plus faibles au monde (1/4 de la population totale). ¼ pressurés, épuisés, suicidés, en partie câjolés dans des grands groupes, en partie exposés dans des petites entreprises de sous-traitance. Et ¾ qui ne travaillent pas dont tellement qui le voudraient bien ".

Donc exiger qu'il prenne sa retraite à 65 ? 70 ? 75 ans ? est un gag majeur. Les retraites se verront simplement de plus en plus amputées d'années de non cotisation, jusqu'à se réduire à la portion congrue.  
 



La réponse de la priorité de cette Réforme nous est donnée dans Le Canard Enchaîné de ce Mercredi : «  en 2013, le déficit cumulé du régime de base pourrait dépasser 50 milliards d’euros (…) vu l’ampleur de son déficit et de son endettement, la France est sous surveillance des agences de notation. Si elle ne veut pas se retrouver dans la situation de la Grèce et du Portugal et voir sa note dégradée, elle doit réformer au plus vite son système de retraites. Une dégradation entraînant une hausse immédiate du coût des emprunts sur les marchés (…) ».

 Or la France a actuellement besoin de lancer son  Grand Emprunt.


 

Oui, mais à quand la Réforme des mentalités ?  Et surtout à quand une réunion extraordinaire de crise pour Une Réforme pour le droit opposable au travail  jusqu’à 65 ans ?

http://www.punch-frappe.com/article-33122053.html

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 23:24

 

 


CES gens


Le 10 septembre dernier, François Fillon avait programmé que dans 6 mois tout le maillage national bénéficierait du haut débit pour tous, avec une
« 
offre sociale à 20 euros », pour une « offre triple play » [télévision, téléphone, internet]. Il débloquerait, pour ce faire  un nouveau fonds de 4, 5 milliards d’euro, dont 2 serviraient pour l’équipement du territoire en ADSL, notamment dans les zones les moins denses et 2,5 iraient à l’innovation. Les opérateurs qui désireraient y souscrire pourraient bénéficier du Grand Emprunt. Ce projet de loi des Finances sera présenté mercredi prochain en Conseil des Ministres.

 

Il explicite cette priorité donnée au numérique sur son blog :

 « (…) En Europe, le numérique est la source d’un quart de la croissance ; il compte pour 40 % des gains de productivité ; les économistes s’accordent à dire que les investissements dans le numérique sont doublement productifs puisqu’ils le sont par eux-mêmes, mais aussi par la contribution qu’ils apportent à la compétitivité de l’ensemble des secteurs de l’économie. Bref, le numérique, c’est un gisement de croissance, c’est un gisement d’emplois considérable que personne ne peut ignorer.

Mais il faut bien le dire, c’est un gisement que notre pays n’exploite pas suffisamment. L’influence des nouvelles technologies dans la croissance du produit intérieur brut est de 0,4 à 0,8 point inférieure à ce qu’elle est dans d’autres pays comparables en Europe et dans le monde. Pourquoi avons-nous toujours ce retard ? D’abord, parce que notre effort de Recherche et de Développement en la matière est insuffisant : 0,3 % du produit intérieur brut, c’est le double aux Etats-Unis et au Japon. Et puis ensuite, parce que la part du numérique dans l’investissement productif de nos entreprises, en France comme en Europe, est moitié moindre qu’aux Etats-Unis. Il n’est donc pas étonnant que la contribution à la croissance de la valeur ajoutée produite par le secteur des nouvelles technologies soit quasiment deux fois plus faible en France que de l’autre côté de l’Atlantique. Pas étonnant non plus que l’écart de productivité globale entre les Etats-Unis et la France, dans les secteurs qui sont potentiellement utilisateurs du numérique, n’ait cessé de se dégrader de plusieurs points par an au cours de la dernière décennie (…) La France, il faut le savoir, il faut le dire, est désormais mieux équipée que les Etats-Unis : 30 % des blogs actifs dans le monde sont français, l’Internet mobile est en train de prendre son envol grâce aux nouveaux forfaits illimités, et puis une nouvelle révolution est en train de s’amorcer, c’est celle du très haut débit (…) Notre problème se résume à trois chiffres : 9 millions, c’est le nombre de foyers français qui n’ont pas du tout accès à Internet (…)100 % des Français aient accès à l’Internet à haut débit fixe ou mobile(…)  plan « France numérique 2012 ».

Liens hypertexte :
http://www.erenumerique.fr/ces_2010_audio_video-art-2550-1.html

http://www.generation-nt.com/numericable-offre-triple-play-actualite-922981.html


 http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/01/19/internet-le-tres-haut-debit-pour-tous-reste-virtuel_1293694_651865.html

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 02:40

Surprendre c’est encore possible en politique.
L’Eurodéputé socialiste Vincent Peillon l’a prouvé.



drapeau européen  


Un débat avait été prévu sur France 2, dans la soirée de jeudi dernier. Des échanges devaient se faire entre l'Eurodéputé,le Ministre de l’immigration et la vice-présidente du FN, lors de l’émission «  à vous de juger » ; avec Eric Besson en invité d’honneur.Les échanges auraient été centrés sur l’Identité Nationale et les différents points qui en découlaient. Mais Vincent Peillon annula à la toute dernière minute.
Ce faux bond avait été, semblait-il, prémédité de longue date. Car comme l’a expliqué Vincent Peillon sur RMC, il ne fallait pas que la chaîne ait le temps de lui trouver un remplaçant.

Ce  camouflet, infligé à Marine Le Pen et à Eric Besson, avait d'ailleurs été décidé avec l’accord de la Secrétaire Générale du Parti Socialiste, Martine Aubry.

 

Bien que le procédé soit singulier, Vincent Peillon a tout de même gagné son pari; quand, faute de débat, Marine le Pen s’en est pris à Eric Besson ; lui disant que l'émission pouvait commencer car puisqu’il était là, le quorum P.S/ UMP était rempli.
 
 

L’échéance de 2012 approche et il est sûr que ces historiettes médiatiques risquent de se multiplier.
 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 15:30

Carte des départements domien

Lien hypertexte: http://charlieenchaine.free.fr/?Les-DOM-ont-tranche


Malgré une campagne assidue et convaincante des représentants politiques de gauche : Christiane Taubira, Radicale de Gauche en Guyane et Alfred Marie-Jeanne, Indépendantiste en Martinique, les urnes ont parlé : 78,6% de non en Martinique et 69,8% en Guyane. Pourtant la participation des électeurs n’aurait pas dépassé les 48,16%. L’article 74 n’a donc pas convaincu.


Les revendications qui s’étaient fait entendre en  2009, relayée par le L.K.P en Guadeloupe, demandaient plutôt un alignement des prix sur le reste de la France et un développement économique concerté, tenant compte de des particularités insulaires des DOM.


Mais  les conditions singulières de cette consultation y sont certainement également pour beaucoup. Tout avait été élaboré et pensé de Paris et les Domiens présents étaient de simples observateurs. Les Antillais vivant en Métropole ou à l’Étranger ne devaient pas participer au vote. Par contre tous les résidents temporaires possédant une Carte d’Identité Française pouvaient le faire.


Bientôt avec la réforme des Départements les électeurs Domiens devront à nouveau se présenter aux urnes. Le non l’ayant emporté les lois et règlements nationaux restent donc applicables de plein droit. Car la région Antilles restera régie par l’article 73.


Mais les électeurs Domiens auront-ils la même méfiance, le 24 janvier prochain, que lors du vote du 10 janvier 2010 ?


En effet, faire chapeauter la région DOM, Martinique/Guyane  par une seule assemblée régionale  pourrait donner la partie belle à une gouvernance économique martiniquaise  « békée ». Ce sera peut-être le denier traquenard qu'ils devront éviter cette année.


Mais peut-être pas:

http://www.fwiyapin.fr/2010/01/marie-jeanne-vs-le-canard/ 

Partager cet article
Repost0

L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives