24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 01:02

plaques techtoniquesLes plaques tectoniques en mouvement


Alors que l’on sort encore de temps à autre un miraculé de sous les décombres, le nombre de morts est maintenant en partie connu, il dépasserait les 150.000 individus. Comme après tout séisme, les soubresauts de l’écorce terrestre  pourraient occasionner encore un mini séisme. Les haïtiens s’y préparent. La plupart d’entre eux dorment d’ailleurs dans la rue. Et l’exode vers les zones rurales non touchées a déjà commencé. Ce déplacement de population concernerait plus d’un million d’individu. Mais ces zones défavorisées ne sont pas préparées à intégrer ces nouveaux venus, car elles sont, avec la déforestation (95%), déclarées zones sinistrées elles-mêmes  depuis de nombreuses années.

Une solidarité, comparable à celle du tsunami en Indonésie, se mobilise peu à peu pour le peuple haïtien. Mais  alors que les dons continuent à affluer, leur juste répartition se fait de plus en plus problématique. Car des bandes, armées de gourdins, molestent les individus afin de les délester des quelques vivres qui leur ont été alloués. Et on se demande si, malgré elle, l’Amérique ne se trouve pas engagée dans une obligation de substitution d’Etat, tel que c’est le cas en Afghanistan ou en Irak. De plus, devant un gouvernement plus qu’effacé et corrompu, la question de la gestion d’une partie importante de l’aide pour la reconstruction, selon des normes sismiques très pointues, telles celles appliquées en Californie ou au Japon, se pose encore chaque jour d’avantage.

Car ce n’est pas une simple aide humanitaire qu’il faut maintenant gérer, mais tout un pays, le plus pauvre du monde, qu’il faut maintenant aider à se relever. Et toute la science et toute la solidarité des haïtiens en exil n’y suffiront pas. La mission de l’ONU en Haïti devient donc chaque jour de en plus pointue et de plus en plus cruciale pour la création d'un gouvernement de crise.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Didier esprit de fée 24/01/2010 22:23


Un problème extrèmement difficile a gérer
et puis quand les médias vont arrêter d'en parler
ils retomberont dans l'oubli
merci pour le beau texte Marcha
bises
Didier


Marcha 24/01/2010 23:08


Oui, très difficile en effet, surtout qu'ils se sont battu bec et ongle pour leur indépendance. Ils risqueront d'avoir le même statut que Porto-Rico s'ils passent sous le joug américain. Seul
l'avenir nous dira ce qui résultera de toutes ces promesses, car entre promesse de don et don effectif, il y a toujours un écart assez important.

A+ Didier


Lumieres contemporaines 24/01/2010 15:23


D'autant plus que les haïtienx eux-mêmes, face à la situation seraient prêts à une sorte de recolonisation pour améliorer le pays.


Marcha 24/01/2010 15:33


Il y a eu déjà 5 Américains de morts là-bas, je ne sais pas


L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives