29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 13:51

Mohamed El Herouachi les algériens de la Chouha

Mohamed El Herouachi, Algéro-marocain de la Chouha, Président de ADMEA 

 

Des Marocains nés en Algérie, ayant fait souche dans le pays depuis de nombreuses générations, souvent mariés à des Algériens ; mais à qui l’on a refusé la nationalité algérienne. Ces franco-marocains ni harkis, ni juifs, appelés S.N.P [sans nom patronymique] par la Fance, à l'époque de l'occupation coloniale, pour désigner les Marocains d'Algérie. Ils représentaient 10% des combattants dans la guerre de libération nationale de l’Algérie ; car musulmans et arabes, ils se sentaient proche des revendications du F.L.N.

  Après 1962, ils furent également considérés comme des apatrides par le gouvernement algérien, et nombre d’entre eux furent expulsés ou tués en 1963. Et  350.000 de ces Algéro-marocains se virent déportés vers le Maroc en 1975. Ils subirent alors la confiscation de tous leurs biens en Algérie.

  Aujourd’hui encore, ils estiment être les oubliés de l’histoire, les Palestiniens de l’Algérie, les Harkis de la France, les Arméniens de Turquie. Et ils regrettent que nulle repentance, nulle compensation matérielle ne soient venues réparer le préjudice qui leur a été fait.  

  Ils associent ce S.N.P [sans nom patronymique]à l’étoile de David imposée aux juifs pendant la seconde guerre mondiale et se réclament de la Chouha (Shoah), car ils estiment avoir été pogromisés en Algérie, bien que nulle page d’histoire algérienne ne fasse aujourd’hui mention de ces tueries.

  Des associations, comme ADMEA [Association pour ladéfense des Marocains expulsés d'Algérie], portent leurs revendications.

 

 

par Chantal Sayegh-Dursus

 

Articles annexes :

 

http://www.maroc-hebdo.press.ma/index.php/component/content/article/37-recherche-archive/1545-expulses-dalgerie-des-poursuites-imminentes

http://www.maroc-hebdo.press.ma/Site-Maroc-hebdo/archive/Archives_878/html_878/expulse.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Expulsion_des_Marocains_d'Alg%C3%A9rie

ttp://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_sables ttp://www.yabiladi.com/forum/exposition-chouha-2-2824152.html

ttp://actualites.marweb.com/politique/gouvernement/les-expulses-algerie-appellent-alger-a-reconnaitre-leur-droi.html

ttp://www.maghress.com/fr/aujourdhui/69154

 

Partager cet article

Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 10:43

 

 

drapeau américain

 

 

NCIS, Les Experts, Bones, Cold case, New-York section criminelle, New-York unité spéciale, New-York Police Judiciaire ou New-York 911 nous avaient presque convaincu d’une Police d’Outre-Atlantique moderne, d’avant-garde, dont nous aurions tout à apprendre.

 

Il est certain qu'après le spectacle auquel nous avons assisté, l’audimat de toutes ces séries cultes risque de chuter lourdement au niveau mondial.

 

Car de quoi avons-nous été témoins ?

 

  • Une Police qui propose les photos d’un prévenu à la presse, ainsi que des minutes confidentielles d’un début d’une mise en examen, qui lui sont fournies par les instances judiciaires elles-mêmes.
  • Un immense battage publicitaire et médiatique au niveau mondial dont  seul l’assassin de John Lennon avait bénéficié auparavant.
  • Des gardiens de prison qui améliorent leur quotidien en vendant la photo d’un prisonnier diminué et en état de choc aux journalistes.
  • Ces derniers les publiant bafouant le droit à l’intimité carcérale, faisant fi du droit à l’image que la déontologie du journalisme protège.
  • Un Procureur dont le comportement agressif et hystérique a d’avantage à voir avec l’attitude d’une Sarah Palin ouvertement populiste en campagne présidentielle, qu’avec l’image attendue d’une justice impartiale et pondérée. Mais cela ne surprend guère, quand on apprend que la dame en profite   pour  préparer sa campagne de  réélection de novembre 2011. Mélange des genres qui ne semble choquer personne.
  • Une présomption d’innocence bafouée dès les premières minutes du procès.
  • Une victime invisible, presque virtuelle.
  • Une impossibilité pour le prévenu d’avoir accès aux pièces de l’accusation.
  • Et surtout le fric roi, qui rend impossible toute possibilité de défense et de liberté provisoire à celui qui n’en possède pas ; obligeant ainsi les plus pauvres à plaider coupable afin de n' encourrir que 25% de la peine, même s'ils sont innocents. Et l'on peut frissonner quand l'on sait que la peine de mort est en vigueur dans de nombreux Etats. 

 

Bref une justice, nous explique-t-on, Outre-Atlantique, correspondant à tout ce qui se fait de mieux.

 

 

http://www.asmp.fr/travaux/communications/2006/zoller.htm

 

 

Articles précedents :

 

Finance : Incidence sur la Bourse des déboires du patron du FMI/ A qui profitera sa mise en examen ?

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 21:14

 

Carte de l'inde

 

 

En septembre dernier, le Parlement indien a décidé  de scolariser tous les enfants ayant entre 6 et 14 ans. Ce programme devrait concerner près de 30 millions de jeunes indiens.

 

 

Cette loi devra s’adapter progressivement et verra par la suite ses  conditions d’application s'améliorer chaque jour, pour l’acquisition des savoirs élémentaires.

 

 

Surtout appliquée en milieu urbain, elle sera plus difficilement contrôlable dans les campagnes, où de nombreux parents sont encore réticents à la scolarisation. Il leur est, il est vrai, difficile d’appréhender pleinement les bienfaits de l’éducation, quand les quelques roupies, en plus, apportées par le travail des enfants, permettent tout juste à la famille de survivre.

 

 

Afin de les encourager à venir à l’Ecole, mais également pour qu’ils abandonnent les petits métiers qui leur permettaient de  vivre, certaines villes comme Bombay,  donnent un pécule journalier aux enfants  scolarisés.

 

 

Mais pour l’instant, seule la qualité d’enseignement des élites est assurée, grâce aux directives très strictes qui sont déjà appliquées dans les écoles privées payantes. Car une discrimination liée au sexe ou à la caste éloigneront pendant des années encore de jeunes indiens des bancs de l’école, en dépit du fait que l’enseignement soit maintenant devenu obligatoire pour tous.

 

 

Lien hypertexte :

 

Économie : Les pays émergents sur l’échiquier mondial

 

 

  Actualités Internationales : Les pays de la BRIC

 

 

Chantal Sayegh-Dursus

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 22:44


BRIC leaders in 2008

 

 

 

Parmi les pays émergents, les pays de la BRIC [le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine], sont ceux qui sont pressentis à moyen terme pour supplanter les anciens pays industrialisés, tels le Japon, les États-Unis et l’Union Européenne ; et ceci bien avant 2050.

 

 Ce nom de BRIC leur a été donné lors d’une thèse de la Banque d’Investissement Goldman Sachs, qui fit  cette prévision ; estimant que ces 4 pays représentent 43 % de la population mondiale  et qu’ils se partageront bientôt tous les produits manufacturés et les services  et accapareront toute l’énergie, les matières premières et essaieront de contrôler  l'essentiel des ressources alimentaires mondiales.

 

Pour le Brésil, Lula da Silva fut le premier président socialiste élu en 2002. Son mandat a été renouvelé  en 2006. Et il se terminera en octobre 2010, comme le prévoit la Constitution Brésilienne.

En mars 2010  la taille de l’économie du Brésil a dépassé celle du Canada 1 572 milliards US contre 1 510 milliards US. L’inflation n’est que de 0,8% par an. Bien que la richesse par habitant soit très inégalement répartie, la classe moyenne représente cependant la moitié de la population du Brésil. Et le pays, membre du G20, investit actuellement 5% de son PIB dans l’éducation.

C’est le 4e exportateur mondial de produits agricoles derrière les Etats-Unis, les Pays-Bas et la France. Il  assure progressivement sa prédominance dans ce secteur en développant un puissant complexe agro-industriel, et est devenu un  grand producteur d’éthanol.

Le Brésil fait également partie du Mercosur avec l’Argentine, le Paraguay, l’Uruguay et le Venezuela, marché commun de la zone Amérique latine, où il occupe une position dominante. 

 

La Russie, elle,  avec à sa tête Dmitry Medvedev, est l’un des pays les plus industrialisés du G8, et ses ressources en énergies fossiles et minières sont considérables; en tant que premier producteur mondial de gaz naturel et second en matière de pétrole.

Mais la privatisation accélérée ainsi que la dernière crise financière ont augmenté la paupérisation du pays, ce qui a entraîné un taux important de mortalité, due aux déremboursement des soins de santé. Mais la politique d’intervention de l’Etat, pour les secteurs de l’industrie jugés stratégiques [10 milliards de dollars] ainsi que l’utilisation des réserves bancaires lors de la crise financière, ont permis de maintenir son économie à flot. Bien que  la corruption, héritée de l’ère soviétique reste un frein majeur à son développement économique.

Le pays dispose également de 200 milliards d’hectares de terres cultivables, ce qui rend l’agriculture intensive non nécessaire et le prémunit ainsi des pénuries alimentaires comme celles connues à  l’époque de la gestion soviétique. Ses principales cultures sont le blé, la betterave, la pomme de terre et l’orge. Et elle a l’une des plus grandes réserves de bois du Monde, et est également un très gros producteur laitier.

La création d’une classe moyenne dynamique, qui s’équipe, en fait un marché intérieur et importateur très dynamique.

 

Second pays le plus peuplé du Monde après la Chine, l’Inde, avec  Manmohan Singh, est entrée dans le Monde des grands défis mondiaux en envoyant le 22 janvier 2007 sa première capsule spatiale, dans l'espace, pour une mission qui a duré 12 jours.

C’est aujourd’hui la 12e puissance économique mondiale et le premier exportateur de médicaments génériques du Monde.

Dans le domaine informatique, elle se  place dans les premiers pays du Monde. Et par son dynamisme économique elle sera le principal concurrent de la Chine dans les prochaines décennies.

La production cinématographique indienne [Bollywood] dépasse maintenant celle d’Hollywood.

De plus son armée de l’air est la quatrième mondiale, après celles des Etats-Unis, de la Russie et de la Chine.

Mais l’Inde souffre encore de pratiques d’un autre temps visant à éliminer les bébés de sexe féminin ; ce qui a contraint de nombreux hommes au célibat forcé. Bien que dans les classes moyennes indiennes, la famille idéale soit maintenant de deux enfants : un garçon et une fille. Et c’est également l’un des pays les contaminés  par le virus du sida avec  2, 5 millions de séropositifs.

 

La Chine en entrant dans l’Organisation Mondiale du Commerce en 2001 a acquis les clés de son insertion dans l’économie mondiale. Elle est devenue l’usine du Monde grâce au faible coût de sa production. Mais cela a créé un exode rural sans précédent et la suppression et l’expropriation de nombreuses terres agricoles a jeté de nombreux paysans dans une pauvreté extrême. De plus l’irrigation à outrance, due à l’agriculture intensive a épuisé des nappes phréatiques non renouvelables. Ce qui laisse à présager de grandes famines à venir, ou du moins l’obligation qui lui sera faite d’importer la majorité de ses  denrées alimentaires.

Grâce à son savoir faire, maîtrisé grâce à la sous-traitance, elle prévoit de devenir le premier marché du luxe mondial. Son dirigeant actuel est Hu Jintao.

 

Les quatre pays de la BRIC, avec d’autres alliés naturels, tels l’Afrique du Sud ou le Mexique, tiennent les clés du Monde économique et culturel de demain. D’ailleurs les principales Ecoles de Commerce Nationales exigent déjà de leurs étudiants de maîtriser , lors des concours d’entrée, une seconde langue, tel le Russe ou le Chinois.

 

 

 

Chantal Sayegh-Dursus 

 

 

Articles précédents:

 

  Économie : Les pays émergents sur l’échiquier mondial

 

 Articles postérieurs :

 

 

http://www.actu-fraiche.com/article-actualites-internationales-inde-le-chemin-vers-l-education-52041494.html

 

 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 22:57

BARAK OBAMA 1

 

 

D’abord par sa Réforme de la santé aux Etats-Unis, réussie avec un plébiscite de 219 voix contre 212 à la Chambre des Représentants du Congrès, le 21 mars dernier.
Et si la victoire a été si courte c’est parce que 34 membres de son parti s’y  sont opposé.

 

Cette Réforme, bien que ne remboursant pas l’avortement, complètera les deux systèmes préexistants d’aide aux démunis « Medicare » et « Medicaid », et permettra à 36 millions d’Américains de plus de bénéficier d’un système de santé.
Elle  coûtera au Trésor américain 940 milliards de dollars sur 10 ans.
Ce qui doit être considéré avec un bémol, alors que les Etats-Unis sortent à peine de la récession, avec un taux de chômage de 9,7% et une défaite aux sénatoriales du Massachussetts en début d’année, qui a fait chûter la popularité du Président américain à 50%.
Dur prix pour une Réforme majeure.

 

Alors qu’il se prépare dans un climat tendu pour les élections de Novembre, il doit affronter en même temps ses engagements pour la création d’un Etat palestinien et  recevoir mardi Benyamin Netanyahou, sur fond de colonisation de la Cisjordanie.

 

Avant lui, les autres Présidents américains qui ont marqué l’histoire sont :

 

  • Lyndon Johnson et les Droits Civiques dans les années 60.
  • Ronald Reagan et ses mesures économiques dans les années 80
  • Sans oublier Roosevelt, avec le « New Deal », à la sortie de la Grande Guerre.

 

Il a réussi là où Bill Clinton a échoué. Et il s’est présenté avec une fermeté et une détermination que n’avait pas Jimmy Carter. De plus, il est le chef tout désigné des Démocrates, pour les élections de la mi-novembre, alors que les Républicains, eux,  n’ont pas encore choisi le leur.


Articles Précédents:

Actualités Internationales : Obama, l’année de tous les défis

Actualités internationales : Le vote du Massachussetts remet en question la réforme de santé de Barack Obama

Actualités Internationales: Le 10 downing street et Obama font front commun


Partager cet article

Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 22:43


LE DRAPEAU FRANCAIS

 

 

La démobilisation des français et la dure sanction des urnes pour l’UMP,  avec seulement 26,70 % de suffrages, s’explique en partie par une campagne en temps de crise,  où le débat de fond sur les préoccupations actuelles des Français a été négligé, mais qui s’est émaillée d’insultes confessionnelles, racistes  ou xénophobes.


Si certains journaux étrangers reprennent ces raisons pour d’autres l’analyse de cet échec est beaucoup plus sévère.


 

Pour  la plupart des médias étrangers, seulement   26,70% de votants en faveur de l’UMP au premier tour, représente un désaveu total de la politique actuelle  de Nicolas Sarkozy.  


 

Pour le journal «  World News Networks », traduit en 49 langues : «   Le parti de Nicolas Sarkozy est battu dès le premier round ».


«  The Economist » est encore plus sévère :

 «  Le taux de sans emploi de 10%, est le plus haut enregistré depuis les 10 dernières années, comparé à celui de l’Allemagne avec 7.5% de demandeurs d’emploi et à celui de  la Grande-Bretagne avec 8% (…) jour après jour, la télévision française annonce de plus en plus de pertes d’emploi et de fermetures d’usines (…) tous ses efforts semblent palliatifs. M. Sarkozy a jure, d’abord, de garder les usines ouvertes, mais elles ferment une fois que les caméras sont parties (…) Le problème endémique de l’industrie française est le manque de supervision stratégique de la part de l’Etat (…) »

 

 Mais Le « New York Time », souligne que le parti socialiste profondément divisé, ne semble dégager aucun leader naturel pour les prochaines présidentielles.


L’ « Irish Times » déclare, lui, que le nouveau chef naturel de l’UMP semble être «  François Fillon » : “ Le leader de facto de l’UMP semble être le jeune  Premier Ministre François Fillon, dont le taux de popularité est actuellement supérieur à celui du Président ».
Et il ne parierait pas sur la victoire de l’UMP en Corse et en Alsace au second tour :

« La coalition socialiste a gagné 20 régions (…), supplantant l’UMP dans 12 de celles qui lui étaient précédemment acquises. L’UMP tient bon en Corse et en Alsace, mais des sondages d’opinions montrent qu’elle est vulnérable dans les deux régions ».


Mais comme le fait reconnaître le journal irlandais « Newsweek –Ireland », les Socialistes ont remporté sur 20 régions sur 22 dès le premier tour et ont le mérite de fédérer pour le second tour des petits partis comme le Front de gauche en Limousin ou Europe Ecologie en Bretagne, ce que ne peut faire l’UMP avec le Front National.

« Newsweek- paris » lui, prudent, reprend tout ce qu’on peut voir ou entendre dans la Presse nationale.

 

 

http://newsweek-paris-france.tumblr.com/


Articles précédents:

Politique : Victorin Lurel plébiscité en Guadeloupe 

Politique : Le front national a le vent en poupe 

Politique : Un taux d’abstention record pour le premier tour des élections régionales 

Politique : De crocs en jambe aux coups bas, une campagne où tous les coups étaient permis  

 

Partager cet article

Repost0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 22:57


Bruce Bueno de Mesquita

 

 

Bruce Bueno de Mesquita, professeur de politique à l’Université de New York,  en introduisant des données variables dans un processus de calcul de probabilités, a pu depuis près de 30 ans, prévoir, dans 90% des cas, l’avènement de  divers évènements politiques, tels des résultats d'élections, par exemple.

Mais il a également pu prédire sur des sujets aussi différents et variés que l’évolution de la Bourse, le déclanchement d’une crise financière ou l'éclatement de conflits mondiaux.

 


Ses calculs, tenant compte de milliers de variables ne sont imprécis que lorsqu’ un facteur inattendu surgit ou a été oublié dans l’équation.

 


Nos vies seraient-elles si prévisibles ?


 

 Son livre: « The Predictioneer’s Game » by Bruce Bueno de Mesquita



http://www.facebook.com/pages/Bruce-Bueno-de-Mesquita/35479449790



 

 

Partager cet article

Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 21:59


drapeau américain


Dès sa campagne électorale Barack Obama s’était singularisé par une approche très personnelle d’appréhender les menaces que semblait présenter le monde musulman pour l’Amérique. Hillary Clinton, son actuelle Secrétaire d’Etat, l’accusait, à l’époque, d’angélisme. Un an après il persiste encore et signe. Et cela a l’air de  fonctionner :

 

Actuellement, Elias Zerhouni,  envoyé scientifique américain pour les pays du Maghreb et du Golfe, est en visite à Alger, afin de définir les domaines de transfert et de coopération technologique entre les Etats-Unis et l’Algérie.


L’expert scientifique américain a déjà défini 6 axes de coopération technologiques et scientifiques possibles entre les deux pays :

 

  • La sécurité alimentaire en pays arides
  • L’eau
  • L’énergie solaire
  • Les énergies renouvelables
  • La santé et
  • Les changements climatiques

 

Le docteur Elias Zerhouni a également parlé de ponts virtuels dans le domaine médical. Sa visite en Algérie se fait dans le cadre d’un «  programme américain d’envoyés spéciaux pour la science », tel qu’il avait été défini en juin 2009, après la visite en Egypte, du Président américain.

 

Barack Obama lançait les ponts pour des relations nouvelles avec le monde musulman, lors de son discours du Caire :

 

«  Aussi longtemps que notre relation sera définie par notre différence, nous aiderons ceux qui préconisent la paix  plutôt que la haine (…) ce cycle de discorde et de méfiance doit prendre fin (…) Je suis venu ici pour rechercher un nouveau départ (…) fondé sur l’intérêt commun et le respect mutuel  »

 

Il y a stigmatisé  l’instrumentation du Monde musulman au dépend des populations. Et a parlé de justice, de progrès et de dignité. Enfin, il a dissocié le peuple musulman des extrémistes d’ « Al-Qaïda » et a  été ferme sur la création d’un Etat Palestinien, l’arrêt des colonisations  et le cesser le  feu en Palestine. Il n’a négligé ni l’Afghanistan, ni l’Irak, encore moins l’Iran. Et a reconnu la faute de l’Amérique dans la déstabilisation de ce pays. Puis il a terminé par la libération de la femme et le rôle qu’elle joue dans les grandes civilisations modernes.

 

Cela a porté ses fruits, car lors des manifestations de Téhéran, après la réélection contestée de l’ancien Président, les jeunes brandissaient des pancartes de photos du Président américain en scandant «  Obama, avec nous ».

Les a-t-il entendus ?


http://www.lefigaro.fr/international/2010/03/10/01003-20100310ARTFIG00051-israel-la-poursuite-de-la-colonisation-met-a-mal-l-optimisme-de-biden-.php

 

Partager cet article

Repost0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 22:25

carte-afrique

 

Brève :

 

Le 7 mars au Nigéria des tueries interethniques et interconfessionnelles se sont déroulées. Le nombre de tués seraient de très supérieures à 100 ; bien que ce soit le chiffre déclaré.

 

Au mois de janvier dernier près d’un demi-millier de personnes auraient été tuées. Cela aurait débuté à la suite d’un vol de bétail. Mais la méthode d’attaque, en plusieurs lieux simultanés, laissent craindre que ce ne soit des méthodes d’ « intégristes islamistes », en rétorsion à des manifestations  de chrétiens, dans la ville de Jos, contre la construction d’une mosquée.

Actualités Internationales : Des remaniements politiques en Afrique

Partager cet article

Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 22:51


south-america-map

 

Le Chili décompte encore les morts du séisme et du tsunami qui l’ont frappé en fin février dernier. Car  3 secousses très fortes ont suivi, le 5 mars. Celles-ci ont enlevé tout espoir de tretrouver sous les gravâts ceux qu'on essayait déjà d'en extirper. Les bâtiments encore debouts se sont éffondrés, souvent sur les secouristes. Ce qui a encore rendu plus difficile le  dénombrement exact des morts. Et le nombre de disparus avoisinerait le millier.


Ce flou serait du à l’hésitation de la Présidente à faire appel aux militaires, qui sont intervenus plusieurs jours après le tremblement de terre. Car ayant connu leur dictature au temps du Général Pinochet, elle a été réticente à les laisser maîtres de la rue.
De plus une imprécision d’évaluation de l’épicentre du séisme, par la marine, a empêché toute mesure préventive. Car la force du tsunami a surpris tout le monde ; puisqu'on attendait une secousse sismique sur terre, alors qu'elle venait de la mer.


La communauté internationale donnera au Chili 10 millions de dollars pour cette catastrophe.
Mais il semblerait que l’économie du pays qui était en plein essor doive prendre au moins 4 ans avant de pouvoir se relever pleinement
.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_du_Chili

Partager cet article

Repost0

L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives