25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 20:17

L’incidence de l’innovation et de la recherche et du développement sur la croissance macroéconomique et du PIB en Europe laisse la France bien en arrière en matière d’emplois, où elle se situe dans la moyenne basse européenne, la tirant même à la baisse.

 impacts macroéconomiques en Europe

Graphe pour l’Europe

 impacts macroéconomiques en France

Graphe pour la France

http://www.senat.fr/rap/r03-391/r03-39121.html

PIB par habitant :

La France, l’un des six pays fondateurs de l’union, avec l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg, se situerait actuellement au 11e rang du PIB par habitant en Europe, alors que son GDP [Gross Domestic Product] (Graphes ci-dessus) est bien supérieur à la moyenne de l’Europe des 27.

  

 

Classement du PIB par individu dans l’Europe des 27:

Luxembourg : 253

Irlande : 140
Pays-Bas : 135
Autriche : 123
Suède : 121
Danemark : 119
R-U : 117
Finlande : 116
Allemagne : 116
Belgique : 115
France : 107
Espagne : 104
Italie : 100

Moyenne Européenne: 100
Grèce : 95
Chypre : 95
Slovénie : 90
Répu. Tchèque : 80
Malte : 76
Portugal: 75
Slovaquie : 72
Estonie : 67
Hongrie : 63
Lituanie : 61
Pologne : 57
Lettonie : 56
Roumanie : 46
Bulgarie: 40

(Source Eurostat)

Les pays de
l’Europe du Sud se tiennent dans un mouchoir de poche en matière de PIB. Ils se situent juste avant les pays récemment inscrits dans l’Union. Cela viendrait du fait que :
les pays de l’Europe du Nord sont plus attractifs pour les entreprises : 

http://www.euractiv.fr/marche-interieur-entreprises/article/europe-nord-attrayante-pme-001648

De plus malgré une création d’emploi majoritairement créée par les auto-entrepreneurs et les PME, ceux-ci, à cause de la crise, ont le moins accès au crédit bancaire. Il leur est, de plus, quasiment impossible de bénéficier de subventions. Alors que, les grandes entreprises, grâce à la Recherche, au Développement et à l’innovation, peuvent faire partie de pôles de compétitivité, et bénéficier ainsi d’exonération d’impôts et de subventions. En outre, grâce à une législation qui les y autorise, elles sont plus enclines à délocaliser leur production.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lumieres contemporaines 25/01/2010 22:53


Bonsoir Marcha,
En effet cette situation est consternante d'autant plus que ce sont les PMI-PME, malgré leurs difficultés au niveau de la gestion financière, qui embauchent le plus. Ce sont les grandes
entreprises, au contraire, qui ont détruit le plus d'emploi afin de chercher à augmenter les profits tout en baissant le coût du travail par la recherche d'une main-d'oeuvre moins chère.


Marcha 26/01/2010 00:17


Je voulais parler également de l'Union de la Méditerranée qui a été sabotée par les pays du Nord de l'Europe, car elle aurait pu booster l'emploi dans cette partie de l'Europe. Il n'empêche que 7
pays de l'Europe du Sud et de  l'Europe Orientale, ( non encore inclus ds l'UE) se sont réunis afin d'essayer de trouver une solution à ce problème.


L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives