25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 14:08

 

Assorted international currencies 165

 

 

 

 

Alors qu’en France, de nombreuses sociétés nationales  rechignent à embaucher au-delà de l’âge de 50 ans, voir même de 45 ans, dans le but très avoué de rajeunir leur organigramme, mais également d’alléger le coût de leur masse salariale, l’âge de la retraite sera bientôt repoussé au-delà de 60 ans.  

 

 

Jusqu’au 31 décembre 2001, 157 trimestres de cotisation donnaient droit à une retraite à taux plein. Ils sont maintenant de 162, avec une possibilité de capitalisation individuelle, grâce à la déductibilité fiscale des fonds placés, dans une Banque ou une Compagnie d’ Assurance.

 

 

Afin de l’assurer, l’ASF [l’Association pour la structure financière], fut mise en place dès 1983 ; se basant certainement sur  le fait que de 1950 à 1995, le % de PIB consacré aux retraites était  passé de 4 à 12%. Elle  était financée par les salariés, les employeurs et l’Etat. Mais le Medef qui avait pourtant contribué à la constitution de cette Association, a depuis fait  machine arrière ; arguant qu’au vue de l’allongement de la durée de vie, ce système n’était plus viable.

 

 

On se souvient également que dans la métallurgie [PSA-Peugeot, Renault,  Citroën] des mesures avaient été prises, et ceci dès 1999, par des accords, afin de faciliter les départs à la retraite en fonction de la pénibilité des postes de travail.

L’industrie  Chimique avait aussi, dès décembre 2001,  mis en place des mesures permettant à certains de leurs salariés, ayant  entre 55 ans et 57 ans, de s’en aller en préretraite, tout en percevant 65% de leur ancien brut.

Mais depuis 2006, une décote pouvant aller jusqu’à 22%, est prévue pour les salariés  qui prendraient leur retraite à 60 ans, sans avoir le nombre de trimestres réglementaires, et une surcote  pour ceux qui auraient surcotisé.  Mais un aménagement, également, pour ceux qui, ayant commencé à travailler tôt, peuvent prendre une retraite à taux plein, dès 60 ans.  

Des accords spécifiques avaient été également conclus dans la Presse et le secteur bancaire.

 

 

Devant une telle cacophonie des différents secteurs, la retraite par capitalisation, à l’américaine, semblait de plus en plus  à l'ordre du jour. Mais c’était oublier Enron ou  Worldcom, et en France, les pertes spectaculaires des actionnaires de France Télécom ou de Vivendi.

En outre, la crise des subprimes est passée par là, ainsi que l’effondrement  spectaculaire  de grands groupes de l’assurance U.S, occasionnant des pertes, pouvant aller jusqu’à la perte totale des fonds de pension des cotisants ; laissant ainsi des salariés  privés de toute retraite ; et ceci  jusqu’à la fin de leur jours, et sans espérance de compensation financière d’aucune sorte.

 

 

Mais Xavier Bertrand croit à la capitalisation à la française et au travail à temps partiel des séniors afin de rendre viables la Réformes des retraites.

 

 

 

 Conseils de lecture :

 

 

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Retraite_par_capitalisation

 

http://www.fonction-publique.retraites.gouv.fr/data/public/calculer_ma_retraite/decote-surcote/10722704487806.html

 

 

 

Articles précédents:

 

 

Politique : Le P.S entre dans la majorité

 

Politique : Mais qui est Martine Aubry ?

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

poete enrage 25/05/2010 21:44



Et pendant ce temps, bien des gens, en haut, s'empiffrent en toute impunité



dubruel 25/05/2010 20:45



merci pour cet excellent article


personnellement , je reste optimiste. pour une fois gouvernement et syndicats vont trouver une solution , je dirais, correcte (sans plus)



Joke 25/05/2010 19:20



La négociation, c'est 62, 63, 65, ou 70 ans ?


Je dois être bête, moi qui croyait que le gouvernement allait ouvrir des "négociations".


Je suis bête, c'est sûr.


Mais ceux qui continuent à soutenir le gouvernement (je ne parle pas des riches, bien sûr !), ils sont quoi ?



L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives