31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:41

 

 maya

 

 

 

Ce roman, écrit à quatre mains, nous plonge dans l’adolescence, époque où tout est possible et où le déchirement de l’enfance conduit à la vie d’adulte. Époque également privilégiée  pour l’initiation et les rites de passage chez les «  peuples premiers ».

 

C’est l’histoire de Maya, adolescente de 17 ans, qui a perdu son père depuis 3 ans, lors de circonstances traumatisantes. Elle  se voit confié, dans une lettre posthume, la lourde tâche d’œuvrer contre les forces maléfiques qui devraient faire basculer le destin du Monde le 21-12-2012.

 

Mais dans cette lutte  hors du commun, elle n’est pas seule. Son père se présente et l’embrasse. Et  ils sont maintenant deux : la médium et le trépassé qui vont maintenant lutter côte à côte afin de changer le destin de l’humanité.

 

« (…) C’est arrivé à ce moment-là. Au début elle ne comprit pas (…) puis la lueur devint une voix. Un murmure. Des mots soufflés tout doucement à son oreille (…) Et Maya comprit, parce qu’elle distingua les paroles qu’on lui murmurait : (…) »

 

 

http://www.pocketjeunesse.fr/site/rechercher_un_ouvrage_pocket_jeunesse_&1000&0&1&1.html?RECHA=Maya+Fox+2012+

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:37

 

 

 flyer-recto wordpress2

 

Cette pièce d’avant-garde est jouée, à Paris, au Théâtre du Nord-Ouest, avec une  mise en scène de Vincent Marguet  et un décor d’Aurélie Lemaignen.

 

Le monologue tragi-comique est interprété avec maestria par Gilles Hoyer.

L’originalité de cette représentation est que le spectateur est partie-intégrante du spectacle.

 

Pour assister à cette pièce, à bout de souffle, qui vous surprendra  seconde après seconde, un site où vous pourrez obtenir des billets à prix cassés :  

 

http://www.billetreduc.com/36224/evt.htm?nr=1

 

Et pour en savoir plus sur le spectacle:

 

 

http://theatredelacavalerie.wordpress.com/la-contrebasse/

 

 

Partager cet article

Repost0
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 13:15

Les éditions Publibook

 

 

 

Du 26 au 31 mars le Salon du livre de la  Porte de Versailles rassemble toutes les maisons d’éditions ainsi que de nombreux auteurs. Et on est surpris d’une année sur l’autre, alors que l’on prétend que le livre est en crise, supplanté de plus en plus par des médias audiovisuels, de voir affluer de nombreux lecteurs, mais surtout beaucoup d’écrivains en herbe qui trouvent, là, un parterre d’éditeurs choisis ; car les stands y sont fort chers.

 

Et on peut s’apercevoir que l’édition elle aussi s’adapte et se met à l’heure de la Communication.

 

Ainsi sur le Stand U43 des Editions Publibook, les visiteurs apprennent  que pendant ses 10 ans d’existence, la Maison d’édition qui a effectué plus de 5000 publications, s'est mise dernièrement au goût du jour grâce à l'édition numérique, et qu'elle a créé pour cet anniversaire un site évènementiel représentant une diversité éditoriale  innovante totale et qu’elle est toujours  à la recherche de nouvelles plumes.

 

 http://www.publibook10ans.com/

 

Sur son Stand, une borne internet permet au visiteur de visiter ce mini-site, où il trouvera 10 cases, correspondant aux 10 ans d’existence de la maison d'édition, et  pourra y  gagner de nombreux cadeaux, mais aussi :

 

  • Participer à de nombreux jeux en ligne, des vidéos d’auteurs, des quiz, pour parfaire sa culture littéraire et numérique.
  • Etre invité à un grand concours d’écriture : «  Ecrivez le roman de demain » en partenariat avec Relay.com. La seule contrainte formelle ; le manuscrit devra comporter 60 000 signes et être envoyé,  le 31 décembre 2010, avant minuit. Le lauréat du concours sera connu lors du prochain Salon du Livre 2011.
  • Voter lors du prix de l’internaute, où il devra choisir parmi 10 extraits d’œuvres de 10 auteurs Publibook celui auquel il décernera le  Prix de L’Internaute

 

Marilyne Efstathopolous, Directrice du développement, résume l’ambition et le challenge de cette maison d’édition :

«  En 10 ans, Publibook a su s’imposer sur le marché de l’édition alternative. Il nous faut rester pionnier dans ce domaine et être à la pointe de l’avancée technologique pour mettre notre savoir-faire en complément des outils qui nous seront donnés dans le futur. Notre connaissance éditoriale et notre esprit novateur seront toujours au service des lecteurs et des auteurs ».

 

Mais au Salon du livre vous trouverez également de nombreuses autres maisons d’éditions très dynamiques, comme les Editions Bayard, avec aussi bien de la littérature pour les tous petits, que des ouvrages pour créer, par exemple, une SCI familiale.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 22:48

 cesar

 

 

Le 63e festival du Cinéma se déroulera entre le 12 et le 23 mai 2010.

Alors que tous les Journalistes se bousculent afin d’obtenir leurs accréditations, des pronostics sont déjà faits sur ceux qui ont le plus de chance d’obtenir des oscars.

La France avance Bernard Tavernier avec «  La princesse de Montpensier », John Sfar avec «  Le chat du rabbin » ou encore Claude Lelouch avec «  Ces amours-là ».


Mais la sélection officielle des 20 longs métrages, concourant pour la palme d’or ne sera annoncée qu’à la mi-avril. Par contre, le nom du Président du Jury est déjà connu. Ce sera, cette année   le réalisateur américain Tim Burton, qui s’est fait connaître par des productions telles que "Ed Wood", faisant partie de la sélection de 1995, mais aussi d’autres plus connues comme «  Mars attacks » ou «  La Planète des singes »

 

Mais ce festival est aussi ouvert aux non accrédités avec la projection de films de la Sélection officielle hors compétition, au Cinéma de la Plage. Des invitations seront alors à retirer auprès de l’Office du tourisme de la ville.



 

Festival de Cannes : le site


http://www.festival-cannes.com/fr/listResonnances/blogs.html


http://blog.slate.fr/projection-publique/2009/12/25/meilleurs-films-2009/


http://intimedia.kaywa.com/p203.html


http://blogs.lexpress.fr/cinema/


 

 

Partager cet article

Repost0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 22:47

Album d'exposition Edvard Munch

 

Au-delà des œuvres exposées c'est toute une culture, un courant, voir une transmutation artistique.

Et on peut voir Edvard Munch se détacher peu à peu des conventions de sa période sombre en s’attaquant aux couleurs, qu’il travaille en strates superposées, labourer la surface picturale ; anticipant un Art plus contemporain à l'intérieur de ses oeuvres ; en y transférant des photographies, des œuvres graphiques et même des films muets.

 Il se détache de plus en plus de ses toiles antérieures  ; transgressant les frontières entre les supports et les techniques ; quand il expose par exemple ses œuvres aux intempéries ; p
arfois 6 mois, ou même 2 ans. Celles qui survivaient à ce traitement pouvaient être vendues, mais toutes ne l'étaient pas. De plus, il choisissait ses clients. Car il considérait ses tableaux comme ses enfants. Donc les tableaux qu’il a gardés au Musée d'Oslo sont ceux dont il n'a pas jamais voulu se séparer.

Il est le lien, le chaînon manquant, dans l’histoire du modernisme, et se place à la jointure entre des peintres tels William Turner, Gustave Courbet et d’autres comme  Pablo Picasso, Georges Braque, Jean Dubuffet ou Jackson Pollock.

Il dépasse et enfreint les interdits de son époque. Quand vous aurez fait le tour de l'exposition, vous y reviendrez certainement, car vous aurez tout regardé, mais certainement pas tout vu.

Mais vous pourrez emporter un peu d'Edvard Munch de la Pinacothèque de Paris soit sous forme d'un livre de 290 illustrations, relié broché, d'un prix conseillé de 45 euros, ou encore un album d'exposition de 64 pages, pour un prix de 9,50 euros

http://www.evene.fr/celebre/biographie/edvard-munch-5941.php


Culture : Edvard Munch en visite à la Pinacothèque de Paris



Partager cet article

Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 22:55


Marlo Morgan recto 

 

 

Marlo Brandon, Américaine sans histoire, reçoit un jour une invitation d’Australie.  Elle se rend dans le bush et se voit dépouillée de tout ce que la civilisation lui a appris  à apprécier. Un homme lui apprend que bien avant de naître ils avaient pris rendez-vous, afin qu'il lui transmette un message : le message des hommes vrais  au monde mutant. 
Lors de son séjour avec les Aborigènes, elle découvre ainsi la communication télépathique. Comment on guérit une fracture en moins de 48 heures et surtout à communiquer avec Dieu et les forces de la nature. Elle acquiert ainsi des connaissances vieilles de 50.000 ans et revient à la civilisation avec la mission de les transmettre aux hommes mutants.

 

L’auteur :

 Marlo Morgan verso



Marlo Morgan avant son aventure australienne a travaillé  à l’élaboration de programmes d’éducation en matière de médecine préventive et sociale. Mère de deux enfants, elle vit dans le Missouri. Après ce livre elle en a écrit un second «  Message en provenance de l’éternité » paru chez « J’ai lu »

 


« Message des hommes vrais au monde mutant »par Marlo Morgan _Aventure Secrète_ Collection J’ai lu n° 4406 _  Editions Albin Michel



 

Partager cet article

Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 22:03



photo tableau le cri Edvard Munch
Tableau " Le cri"

 

 

La Pinacothèque de Paris expose, du 19 février au 18 Juillet 2010, plus de 175 œuvres du peintre norvégien Edvard Munch (1694-1944).
Si certaines œuvres ont pu être rassemblées là, c’est souvent grâce à des prêts de collections privées, car certaines n’ont jamais été exposées.
Les Musées français possèdent, en fait, très peu d’œuvres de Munch. 
 C’est d’ailleurs la première grande exposition du peintre à Paris.


L’œuvre qui a le mieux illustré son génie,« le cri », ne sera pas exposée. Car elle est restée à Oslo, au Musée qui porte le nom de l’artiste. Elle ne se déplace en effet plus ; après avoir été volée en 2004 puis retrouvée en 2008.


Mais Marc Restellini, Directeur de la Pinacothèque, veut faire découvrir un autre cri que celui de la période sombre de Munch. Il présente un Munch d’avant-garde, qui utilise la photo ou le cinéma pour orienter la progression de son Art.


Et pour se mettre dans l’esprit d'Edvard Munch, la Pinacothèque de Paris a fait le pari de l’innovation technologique et a développé pour ses visiteurs une application sur iPhone et iPod touch : « L’iExposition Edvard Munch ou l’anti-cri ».
Ils peuvent télécharger sur leur portable le Guide complet de l’exposition. Et cette application sera disponible pendant toute la durée de celle-ci pour un prix d’appel de 2,99 €. 
 



Partager cet article

Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 11:21
La tristesse des mandarines

Roman


« C’était dimanche, en automne, ma vie était normale. Je ne me doutais pas à quelle point elle pouvait être douce », confie Cilouin, juste avant d’apprendre, de sa bouche, que son frère est atteint d’un cancer. Ce séisme n’a pas d’impact sensible sur son quotidien. Il continue à travailler, à manger, à boire et à fumer, à essayer de vivre sa vie de trentenaire parisien. C’est à l’intérieur que cela se passe : insidieusement, l’ombre planante de la mort de son frère le travaille en silence. Les scènes anodines de sa vie réelle s’entremêlent dans la brume de souvenirs indistincts ou précis et lui font prendre conscience de la préciosité de ces moments révolus. Ses projections influent de même sur les scénarios qu’il doit rendre à son directeur de production, jusqu’à l’amener devant le gouffre de cette lourde incertitude : qu’est-ce qui est réel ? Qu’est-ce qui ne l’est plus ?  ( …) »



L’auteur


Après une scolarité effectuée au Maroc où il a séjourné 8 ans, Alexis Blumbergs fait des études de langue et de littérature en France, au Moyen-Orient et en Amérique latine. En 2009, il décide de rentrer pour s’installer à Paris. A 27 ans, il publie La Tristesse des Mandarines, son premier roman. Quand on lui demande de quoi le livre traite, il répond : « De la déception ». Et quand l’a-t-il écrit ? « A une époque de bonheur intense ». 
(17€ aux Editions Publibook)


Partager cet article

Repost0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 23:51



La pinacothèque de Paris sigle

 

 

Pinacothèque de Paris

 

« L’Age d’or hollandais de Rembrandt à Vermeer »

 

Du 7 octobre 2009 au 7 février 2010

 

pinacothèque de Paris 

 


 
 L’exposition «  L’âge d’or hollandais de Rembrandt à Vermeer » présentée par la Pinacothèque de Paris a fermé ses portes dimanche. C’était la première exposition de l’année 2009-2010. Elle a connu un succès sans précédent.

 

Depuis 4 mois, 700.000 visiteurs sont venus admirer les chefs d’œuvres du Rijksmuseum, qui pour la première fois étaient visibles à Paris.

 

Les derniers jours ont été marqués par une affluence exceptionnelle : plus de 2 heures d’attente étaient nécessaire afin d’admirer les œuvres exposées. Et 8000 personnes furent enregistrées le vendredi 5 février 2010. La Pinacothèque a dû prolonger  l’ouverture très tard dimanche dans la soirée pour permettre à tout le monde d'entrer. On était à une demi-heure de la fermeture officielle et la file d'attente se prolongeait encore  jusqu'à la moitié de la rue Vignon, soit  sur plus de 400 mètres.

 

Article précedent :

 

 

Culture : Paris en Musées

 

 

 

  

 

 

 

Partager cet article

Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 21:11


21GRAMMES invit

 

A l'occasion du séisme en Haïti, l'ensemble du Monde semble découvrir que c'est le pays le plus pauvre du Monde. Mais Alain Galaup, originaire de Sud-ouest et qui a vécu 15 ans de sa jeunesse aux Antilles exprime, ci-dessous, sa colère  vis-à-vis de l’hypocrisie  qui entoure le drame Haïtien. 


 
http://alaingalaup.blogspot.com/2010/02/21grammes.html


En allant sur son site, vous en saurez d’avantage sur la personnalité et les créations de l'artiste.


http://alaingalaup.blogspot.com/  




 En effet,  Alain Galaup est un artiste-peintre qui réalise régulièrement des expositions à l’étranger et  dont les  tableaux  sont cotés.

Lien hypertexte :
link 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

L' ESPRIT D'ACTU

Des analyses et des faits qui mettent en perspective  notre Monde tel qu'il se dessine et nous aident à nous projeter vers ce que nous en faisons pour demain

drapeau européen

Rechercher

Articles

 Economie, Social, Politique, Finance, , Education, Société, Culture, Nouvelles Technologies, Sport, Météo 

Archives